Un réacteur de la centrale nucléaire alsacienne de Fessenheim redémarre après un incident

Le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), arrêté automatiquement mardi après l'échec d'un exercice de sécurité, est à nouveau en fonctionnement, a indiqué ce vendredi EDF.
06 août 2015, 09:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La centrale atteindra sa 40e année de fonctionnement en 2017, date à laquelle François Hollande a promis sa fermeture.

La centrale atteindra sa 40e année de fonctionnement en 2017, date à laquelle François Hollande a promis sa fermeture.

Le président-élu a en effet promis de fermer la plus vieille  centrale du parc français, qui a concentré au cours de la campagne  présidentielle les critiques des antinucléaires en raison notamment  de sa situation en zone sismique.

Le réacteur n2 s'était arrêté automatiquement mardi après l'échec  d'un exercice d'»îlotage», c'est-à-dire une simulation de black-out  où le réacteur doit entrer en autoconsommation pour assurer son  propre refroidissement.

Une vingtaine de ces tests ont lieu chaque année sur les 58  réacteurs français à la demande du Réseau transport électricité  (RTE) et leur taux de réussite est de 85%, précise EDF.

«En cas de réelle coupure, il y a des sécurités supplémentaires  (pour assurer le refroidissement du réacteur), comme des moteurs  diesels de secours et une turbine à gaz», a déclaré un porte-parole  d'EDF, précisant qu'un nouveau test d'îlotage n'était pas prévu pour l'instant.