Réservé aux abonnés

Un tir de l'armée ukrainienne à la frontière braque Moscou

Après la mort d'un civil sur le sol russe, des voix s'élèvent en Russie pour réclamer justice.
07 août 2015, 13:57
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8234902.jpg

Moscou menace Kiev de "conséquences irréversibles" après qu'un homme a été tué hier par un obus tiré depuis l'Ukraine. Le ministère russe des Affaires étrangères a accusé l'armée ukrainienne d'être responsable de cette "provocation". Dans la foulée, le vice-président du Sénat russe, Evgueni Bouchmine, a déclaré à l'agence officielle RIA Novosti: "Je ne vois pas d'autre solution que d'amorcer une confrontation avec les forces ukrainiennes." Il propose de procéder à des "frappes chirurgicales", comme le font les "pays civilisés" et cite en exemple "les Etats-Unis, l'Union européenne ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois