Réservé aux abonnés

Une bonne partie pourrait être rendue à l'octogénaire

07 août 2015, 12:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7529612.jpg

Les autorités allemandes pensent qu'un bon nombre des 1400 oeuvres, provenant en partie de purges nazies dans les musées ou de juifs spoliés, devront être rendues à l'octogénaire munichois chez qui elles ont été découvertes, affirme l'hebdomadaire "Focus dimanche". Près de 200 oeuvres pourraient en revanche être restituées à leurs ayants droit.

Selon un audit de l'Office central des douanes allemandes, parmi les dessins, aquarelles, lithographies ou peintures figurent 315 oeuvres saisies par le régime hitlérien dans des musées parce qu'elles ne respectaient pas les critères esthétiques prônés...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an