Réservé aux abonnés

Une élection entre deux tempêtes

A New York, hier, il y avait ceux qui faisaient la file pour voter, et ceux qui la faisaient pour acheter de l'essence. Et les courageux qui ont fait les deux.
06 août 2015, 15:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6540527.jpg

C'est un ciel sans nuages dans un petit matin glacial qui a accompagné l'ouverture des bureaux de vote hier matin à New York. Des éboueurs emmitouflés s'activaient sur les trottoirs endormis pour balayer les déchets collés sous les sacs poubelles, oubliés là depuis près d'une semaine après le passage de l'ouragan Sandy.

Un peu comme s'il fallait absolument faire place nette pour l'événement de la journée, l'élection du président des Etats-Unis. Un év&e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois