Vague de chaleur au Japon: onze morts et plus de 3700 personnes soignées en trois jours

Une très forte vague de chaleur a causé au moins 8 morts au Japon et les spécialistes n'annoncent pas de baisse de température pour dimanche.
07 août 2015, 14:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Cette vague de chaleur, assez habituelle en cette saison, s'est accentuée ces derniers jours.

La très forte vague de chaleur qui sévit sur le Japon a fait huit morts samedi et conduit 1810 personnes à l'hôpital, dont dix dans un état inconscient, a indiqué la chaîne de télévision publique NHK. Plus de 1200 personnes avaient déjà reçu des soins vendredi et trois étaient décédées. Jeudi, 700 personnes avaient été soignées.

Comme la veille, la température a largement dépassé samedi 35 degrés à l'ombre dans de nombreuses régions du Japon, avec des pointes à près de 39 degrés par endroits.

L'Agence de météorologie a de nouveau mis en garde samedi contre les risques de nouvelles pointes de température dimanche dans toutes les régions du sud et du centre du Japon, d'ouest en est. Elle prévoit en outre des changements brutaux de temps avec des risques de violentes pluies soudaines sporadiques.

Cette vague de chaleur, assez habituelle en cette saison, s'est accentuée ces derniers jours.

La semaine dernière, selon l'Agence des feux et désastres, près de 3200 personnes avaient déjà dû être emmenées dans des hôpitaux, dont trois étaient décédées, portant alors le total des morts à quatorze depuis le début de la saison, un bilan qui s'est nettement alourdi depuis.

Dans près de la moitié des cas des personnes seourues, il s'agit de personnes âgées (plus de 65 ans), une catégorie qui correspond à un quart de la population du Japon.

Réacteurs nucléaires à l'arrêt

Tous les ans, des milliers de Japonais sont victimes de malaises dus aux températures élevées et à la "lourdeur suffocante de l'air". Les lieux publics et une grande majorité des habitations sont équipés de climatiseurs, mais certaines personnes âgées rechignent à les utiliser ou ne savent pas s'en servir, et se laissent ainsi déshydrater.

Les autorités demandent certes de faire des économies d'énergie compte tenu de l'arrêt de l'ensemble des 48 réacteurs nucléaires de l'archipel, mais insistent néanmoins sur la nécessité de climatiser modérément pour éviter les incidents de santé.

A l'inverse, les lieux accueillant le public (commerces, restaurants, salles de spectacle) ont tendance à faire tourner les climatisations à fond, au point que les clients ont carrément froid.