Coûts de la santé: le prix des médicaments s’est stabilisé en 2019

Après une période d’augmentation de plusieurs années, le coût des médicaments s’est stabilisé à 7,6 milliards de francs l’an dernier. Des économies seraient possibles grâce à l’utilisation de produits dits «biosimilaires».
25 nov. 2020, 11:30
/ Màj. le 25 nov. 2020 à 11:30
 En 2019, le coût des médicaments s'est stabilisé pour atteindre 7,6 milliards de francs (illustration).

Le coût des médicaments en 2019 s’est élevé à 7,6 milliards de francs, se stabilisant par rapport à 2018, indique l’assureur Heslana dans son rapport sur les médicaments. L’utilisation de biosimilaires reste sous-exploitée malgré l’important potentiel d’économies que ces médicaments présentent.

Après plusieurs années d’augmentation continue, le coût des médicaments s’est stabilisé pour atteindre 7,6 milliards de francs l’année dernière. Ce phénomène s’explique par les contrôles des prix par l’Office fédéral de la santé publique et l’expiration des brevets de certains médicaments onéreux.

A lire aussi : Santé: plus de 300 médicaments voient leurs prix baisser

Cette stabilité des prix ne signifie pas un retournement de tendance, nuance un communiqué mercredi d’Helsana. De nouveaux médicaments chers génèrent rapidement une croissance des coûts.

Les groupes de médicaments contre le cancer/immunologiques sont les plus coûteux: par tête, leurs coûts ont dépassé les 9000 francs par personne. Viennent ensuite ceux pour le système nerveux et les préparations métaboliques.

Des biosimilaires sous-exploités

L’utilisation de médicaments biosimilaires permettrait de réaliser des économies. En 2019, si ces derniers avaient complètement remplacé leurs homologues biologiques, le potentiel d’économie se serait élevé à 60 millions de francs, estime le rapport d’Helsana, qui regrette que le marché en Suisse dans ce domaine reste encore peu dynamique.

Helsana a également analysé la médication des patients vulnérables bénéficiant de l’aide et des soins à domicile. Depuis 2013, la prise de médicaments a augmenté de plus de 47%. En moyenne, ils prennent seize médicaments en parallèle, contre neuf pour les résidents des maisons de retraite.