Grande-Bretagne: face aux chiens méchants, les facteurs montrent les dents

Les facteurs anglais menacent de ne plus livrer le courrier aux propriétaires de chiens agressifs, si aucune mesure n'est prise en Angleterre pour durcir les sanctions.
06 août 2015, 15:11
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les facteurs britanniques ont menacé vendredi d'arrêter de livrer le courrier des propriétaires des chiens méchants.

Les facteurs britanniques ont menacé vendredi d'arrêter de livrer le courrier des propriétaires des chiens méchants. Ils sont ulcérés d'être fréquemment la cible d'attaques de ces animaux agressifs.

Plus de 3'000 attaques de chiens ont eu lieu à l'encontre de facteurs entre avril 2011 et avril 2012, selon le Royal Mail, le service postal britannique. Le syndicat Communication Workers Union, qui représente 134'000 employés de la poste, évalue quant à lui ces agressions à près de 5000.

"Les attaques de chiens causent des blessures et des traumatismes terribles à notre personnel", a déclaré le président de l'entreprise publique, Donald Brydon. "Personne ne devrait avoir à endurer cela. Notre personnel est exposé à des risques accrus simplement en raison de son travail", a-t-il déploré.

M. Brydon a prôné une "attitude plus sévère à l'encontre des clients dont les chiens attaquent les facteurs et factrices", incluant notamment une suspension de la livraison du courrier à domicile.

Cette prise de position fait suite au rapport d'un ancien haut magistrat, Gordon Langley, qui a appelé à légiférer pour durcir les sanctions à l'encontre des propriétaires de chiens agressifs.

L'Ecosse et l'Irlande du Nord ont déjà légiféré sur cette question, et le Pays de Galles s'apprête à le faire, tandis qu'en Angleterre, il est actuellement impossible d'intenter une action en justice contre un propriétaire de chien si l'attaque a eu lieu dans sa propriété.

"Cela veut dire que pour les facteurs et factrices qui doivent se rendre à des centaines de domiciles privés chaque jour dans le cadre de leurs tournées, la protection de la loi contre les attaques de chiens est réduite", a regretté Royal Mail.