Réservé aux abonnés

Héroïnes parisiennes chez Andrew Gn

Le prêt-à-porter oscille entre création débridée et classicisme.
06 août 2015, 14:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6427491.jpg

Femmes-robots chez Ground Zero ou éternelle héroïne de la Ville Lumière chez Andrew Gn: les collections de prêt-à-porter du printemps/été prochain ont oscillé hier entre la création débridée se jouant des conventions et l'indémodable classicisme parisien.

Habitué à fournir les reines des tapis rouges, Andrew Gn, dont la maison de mode est basée à Paris, prouve qu'il est tout aussi capable de proposer à ses "princesses bourgeoises" un dressing tiré des fondamentaux. Bien que sollicité depuis des saisons par les sirènes de New York et de Londres, le créateur né à Singapour est resté un fidèle d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois