Réservé aux abonnés

Ils choisissent le sexe de leurs bovins à naître

07 août 2015, 14:31
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8658361.jpg

Les paysans profitent toujours plus des progrès techniques, jusque dans le choix du sexe des bovins à naître. En cinq ans, l'utilisation de semence sexée a explosé. Le nombre de telles doses vendues par Swissgenetics a été multiplié par deux et demi.

Les méthodes de tri sont de plus en plus fiables, constate hier le plus grand fournisseur de semences bovines de Suisse dans un communiqué transmis par l'Agence d'information agricole Agir. Les agriculteurs peuvent ainsi les utiliser pour choisir s'ils veulent une vachette ou un taurillon avec un taux de probabilité de 90%, précise Swissgenetics.

...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an