L'obésité peut raccourcir la vie de huit ans

Une étude affirme que les personnes obèses peuvent perdre huit ans d'espérance de vie et jusqu'à 19 années de vie en bonne santé.
07 août 2015, 14:31
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
FILE- In this file photo dated Wednesday, Oct. 17, 2007, an overweight person eats in London, Wednesday, Oct. 17, 2007.  Almost a third of the world population is now fat, and no country has been able to curb obesity rates in the last three decades, according to a new global analysis released Thursday May 29, 2014,  led by Christopher Murray of the Institute for Health Metrics and Evaluation at the University of Washington, USA, and paid for by the Bill & Melinda Gates Foundation.  Researchers reviewed more than 1,700 studies covering 188 countries covering over three decades and found more than 2 billion people worldwide classified as overweight or obese. The highest rates of obesity were found in the Middle East and North Africa, with the U.S. having about 13 percent of the world?s fat population. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth, FILE)

L'obésité et l'obésité sévère sont susceptibles de faire perdre jusqu'à huit ans d'espérance de vie et jusqu'à 19 années de vie en bonne santé aux personnes concernées, selon une étude. Plus un individu est en surpoids jeune, plus le retentissement sur sa santé sera important.

L'étude montre que l'obésité est associée à un risque accru de développer des maladies cardiovasculaires, incluant les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ainsi qu'un diabète. Ceux-ci vont, en moyenne, considérablement réduire l'espérance de vie et les années de vie en bonne santé, par comparaison avec les personnes de poids normal, commente le Dr Steven Grover.

Deux fois plus d'obèses en 30 ans

Les gens en surpoids perdent entre 0 et 3 ans d'espérance de vie, selon l'étude. Les obèses (IMC de 25 à 30) entre un et six ans, tandis que les grands obèses perdent entre une et huit années d'espérance de vie. Les pertes d'espérance de vie les plus importantes concernent les jeunes adultes, âgés de 20 à 29 ans.

Le temps de "vie en bonne santé" perdu peut atteindre environ 19 ans chez les hommes et les femmes très obèses.

L'étude a pris en compte le diabète et les maladies cardiovasculaires, mais pas d'autres pathologies (cancers, problèmes respiratoires..) pouvant également être liées à l'obésité chronique.

Selon l'OMS, le nombre de cas d'obésité a doublé depuis 1980. Le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes de 20 ans et plus, parmi lesquelles plus de 200 millions d'hommes et près 300 millions de femmes sont obèses.