La vague de grippe se calme, mais le seuil épidémique reste dépassé

Si le nombre de consultations en raison de symptômes grippaux a baissé la semaine passée, il reste toujours largement supérieur au seuil épidémique national, situé à 70 consultations. Les cantons romands s'en sortent le mieux.
07 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
20980829

La grippe continue de clouer au lit des milliers d'habitants. Mais la vague virale se calme lentement, indique mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Les cantons romands sont moins touchés.

La semaine passée, sur 100'000 habitants, 307 sont allés consulter en raison de symptômes grippaux. La semaine d'avant, ils étaient plus de 400 à avoir entrepris la même démarche. Mais malgré ce recul le nombre de consultations et de cas de suspicion de grippe reste toujours largement supérieur au seuil épidémique national, situé à 70 consultations.

Tous les cantons sont touchés. Mais c'est dans le nord-ouest de la Suisse (AG, BL, BS, SO) que la grippe a le plus sévi. Pour cette région, l'OFSP a relevé 379 visites médicales pour 100'000 habitants. Les habitants des cantons du Tessin et des Grisons sont aussi parmi les plus touchés avec 368 consultations.

Les moins de 4 ans les plus touchés

Dans la plupart des régions, les chiffres de la grippe ont baissé, ou sont du moins restés stables. Les cantons romands s'en sortent le mieux avec 231 visites médicales pour Genève, Neuchâtel, Vaud et le Valais et 252 pour Berne, Fribourg et le Jura.

Les enfants jusqu'à 4 ans restent les plus touchés. Cette semaine, la tranche d'âge 30-64 ans a aussi été affectée. Une vague grippale peut parfois causer dans la population âgée de 65 ans et plus une mortalité plus élevée que d'habitude en hiver. En 2015, cet "excès de mortalité" a été observé au cours des semaines 3 à 8, note l'OFSP.