Réservé aux abonnés

Les filles rejettent tôt les sciences

06 août 2015, 11:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Les femmes rejettent très tôt dans leur parcours scolaire les sciences techniques, mathématiques, informatique ou autres sciences de l'ingénieur, selon une étude menée par la haute école pédagogique de Zurich (HEPZ). Des mesures visant à booster leur intérêt pour ces branches devraient être mises en place dès l'école primaire.

Les chercheurs ont conclu, après différentes phases de recherches que le rejet des sciences de l'ingénieur intervenait très tôt dans la scolarité. Pour le vérifier, ils ont notamment interrogé des adolescentes de 15 ans. Sept pour cent d'entre elles seulement ont décla...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an