Réservé aux abonnés

N'abusons pas du paracétamol

Ce médicament généralement bien toléré présente des risques lorsqu'il est pris à haute dose et à long terme.
07 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8906186.jpg

Le paracétamol est la molécule la plus vendue en France, le médicament du quotidien par excellence que l'on garde au fond du sac par précaution et qu'on offre sans réticence à un collègue ou un enfant se plaignant de maux de tête. En vente libre, le paracétamol a été largement présenté, y compris par les médecins, comme sans danger... Pourtant, comme tout principe "actif", c'est-à-dire efficace, il n'est pas dénué d'effets indésirables, et sans doute même davantage qu'on ne le pensait, conclut une étude britannique parue lundi ("Annals of the Rheumatic Diseases").

Un risque de décès prématuré

...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois