Réservé aux abonnés

Nature: tel est pris qui croyait prendre INSOLITE

07 août 2015, 11:34
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Des chercheurs français du CNRS, de l'Université Toulouse III-Paul Sabatier et de l'Institut de recherche pour le développement ont observé dans la forêt guyanaise les interactions entre la plante Hirtella physophora et les fourmis Allomerus decemarticulatus, qui vivent étroitement associées. Leurs travaux sont publiés vendredi dans la revue "Evolutionary Biology".

Les fourmis Allomerus decemarticulatus habitent dans des poches foliaires de la plante, tandis que cette dernière est protégée par les fourmis contre les insectes phytophages. Mais parfois les fourmis trichent afin de manipuler à l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois