Réservé aux abonnés

Non, les soins palliatifs ne concernent pas que les malades en fin de vie

Réservés aux patients atteints d’une maladie incurable, les soins palliatifs déplacent l’espoir de la longévité vers celui de la qualité de vie. Et ils englobent tant les patients que les les proches et les soignants.
12 mai 2021, 07:00 / Màj. le 12 mai 2021 à 07:00
Les soins palliatifs permettent aussi d'accepter la mort pour mieux profiter de la vie.

«Beaucoup de mythes circulent à propos de soins palliatifs, autant parmi mes collègues que le public», observe le professeur Ralf Jox, médecin chef et professeur associé à la chaire de soins palliatifs gériatriques au CHUV. La première méprise consiste à croire que les soins palliatifs ne concernent que les malades en fin de vie. Beaucoup plus larges que cela, ils proposent une vision holistique des patients qui englobe leurs proches et l’équipe de soignants, si nécessaire.

Ils sont réserv&...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois