Santé: plus de 300 médicaments voient leurs prix baisser

Les coûts de plusieurs centaines de médicaments ont été revus à la baisse par l’Office fédéral de la santé publique.
30 oct. 2020, 12:32
/ Màj. le 30 oct. 2020 à 12:34
Chaque trois ans, l'OFSP examine les médicaments de la liste des spécialités ainsi que leurs prix (illustration).

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a baissé le prix de plus de 300 médicaments de 11% en moyenne lors du réexamen triennal 2020. Des économies d’au moins 60 millions de francs devraient en découler.

Parmi ces 300 médicaments, plus de 200 préparations originales ont vu leur prix baisser, soit 55% des quelque 400 préparations originales dont l’OFSP a achevé l’examen, a-t-il indiqué vendredi dans un communiqué. Mais certaines baisses sont incertaines, car les titulaires d’autorisation concernés ont annoncé déposer un recours.

Pour la moitié des médicaments, une baisse de prix ne s’avère pas nécessaire, selon l’OFSP. Il estime qu’ils restent économiques par rapport aux prix pratiqués à l’étranger et à d’autres médicaments.

A lire aussi : Les médicaments génériques coûtent presque 2 fois plus chers en Suisse qu’à l’étranger

Les génériques, les médicaments en co-marketing et les biosimilaires correspondants ont également été passés à la loupe. Les prix seront réduits dans une bonne moitié des cas, d’après l’OFSP.

Les baisses de prix entreront en vigueur le 1er décembre 2020. Les médicaments restants seront réexaminés d’ici au 1er février 2021.

450 millions de francs

L’OFSP a également indiqué que le réexamen 2019 a permis d’économiser près de 120 millions de francs. Depuis 2017, plus de 450 millions de francs ont été économisés.

Tous les trois ans, l’office réexamine les conditions d’admission et notamment les prix des médicaments figurant sur la liste des spécialités qui sont remboursées par l’assurance obligatoire des soins. Chaque année, un tiers des médicaments sont évalués. Ils sont utilisés notamment en gastro-entérologie, en hormonothérapie et en oncologie.