Réservé aux abonnés

Sport à l’adolescence: les bienfaits sans les dangers

Maintenir une activité sportive à l’adolescence est un bon investissement pour sa santé future, à condition de ne pas tomber dans l’excès.
13 déc. 2016, 23:30
/ Màj. le 14 déc. 2016 à 00:01
Chéserex, mardi 15.03.2016, Piscine de Chéserex, Cercle des Nageurs de Nyon à l'entrainement, Fanny Borer, Valentine Costis Dubois, Meryl Gigon, à l'image : Fanny Borer, photos Cédric Sandoz

Élodie Lavigne

elodie.lavigne@planetesante.ch

Selon la dernière enquête «Sport en Suisse» (2014), menée par l’Observatoire Sport et activité physique Suisse, les jeunes helvètes sont sportifs. Les 10-14 ans pratiquent en moyenne 6,6 heures de sport par semaine, contre 5,6 heures pour les 15-19 ans. Toutefois, l’activité sportive des adolescents est en recul par rapport à 2008. Elle enregistre même une baisse continue après l’âge de 13 ans. Toutes tranches d’âge confondues, les jeunes femmes seraient plus concernées par cette baisse d’activité sportive. Lorsqu’il entre dans l’adolescenc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an