Réservé aux abonnés

Trique et tantrique, c'est kif-kif bourricot INSOLITE

07 août 2015, 13:59
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Les massages tantriques procurent "un plaisir sexuel" et sont à ce titre soumis aux mêmes taxes locales que les maisons de passe. La gérante d'un salon de massage, où sont notamment pratiqués ces rituels ésotériques de l'Inde ancienne, avait saisi la justice après s'être vu réclamer 840 euros au titre d'un impôt local "sur le divertissement" réclamé par la ville de Stuttgart en 2012. Cette taxe communale s'applique par exemple à certains saunas ainsi qu'aux clubs montrant des films porno ou des stripteases. L'imposition est de 10 euros par m 2 . La requérante faisait valoir que si le massage d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois