Réservé aux abonnés

Alan Roura à l’entrée du Pot au Noir

Positionné 25e dans une allure de portant, le Versoisien voit sa moyenne chuter en approche de l’Equateur.
15 nov. 2016, 23:55
/ Màj. le 16 nov. 2016 à 00:01
Photo sent from the boat La Fabrique, on November 11th, 2016 - Photo Alan Roura

Photo envoyée depuis le bateau La Fabrique le 11 Novembre 2016 -  Photo Alan Roura

jean-guy python

sports@lacote.ch

«Je suis un peu dans la molle, mais ça va. J’avance à 8 nœuds. Niveau météo, le programme du jour n’est pas compliqué, ça ressemble à une Translémanique en solitaire. Le vent est très faible, la mer assez lisse. De quoi réjouir un lacustre, mais moi là, sur un Vendée Globe, ce n’est pas mon truc!» Contacté hier matin au téléphone du bord, on sentait une pointe d’agacement dans la voix d’Alan Roura. Mais le skipper versoisien reste visiblement serein et poursuit: «Là, je suis dans l’ouest du Cap Vert. D’ailleurs, ce n’était pas vraiment un bon choix, je me suis fa...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois