Athlétisme: accusé de racisme, le Suisse Pascal Mancini perd sa licence et ne sera pas aux Championnats d'Europe

Pascal Mancini ne sera pas à Berlin. Le sprinteur fribourgeois s'est vu retirer sa licence après avoir posté sur Facebook du contenu jugé trop extrémiste.
02 août 2018, 18:31
/ Màj. le 02 août 2018 à 18:31
Pascal Mancini se voit privé de sa licence par Swiss Athletics avec effet immédiat.

Pascal Mancini se voit privé de sa licence par Swiss Athletics avec effet immédiat. Le sprinter fribourgeois ne sera donc pas présent aux Championnats d'Europe de Berlin.

 

 

Le comité central de Swiss Athletics a décidé en plus d'ouvrir une procédure disciplinaire envers le Staviacois. Cette sanction est en lien avec des publications jugées extrémistes par la fédération sur la page Facebook du Fribourgeois. De fait Mancini viole la convention signée avec Swiss Athletics. En signant cette convention, Mancini s'était engagé à s'abstenir de "publier des contributions discriminatoires ou racistes dans le cadre de l'athlétisme".

 

 

Prévu sur 100 m en individuel mais pas dans l'équipe du relais 4 x 100 m, Mancini se retrouve donc exclu des Européens de Berlin qui démarrent la semaine prochaine.

 

 

Mardi sur sa page Facebook, le Fribourgeois s'en est à nouveau pris aux médias: "Les médias veulent me détruire en m’empêchant de courir afin que je ne puisse plus vivre de mon sport et donc arrêter ma carrière sportive à cause de mes opinions." Selon lui, la pression médiatique exercée sur la fédération a eu raison de sa sélection pour le relais. C'était avant la décision finale de Swiss Athletics de lui retirer sa licence.