Nom: Tsonga, prénom: Enzo

Le BBC Nyon profitera d'un renfort de choix pour la nouvelle saison puisqu'Enzo Tsonga évoluera sous ses couleurs. L'ailier de 22 ans, ancien espoir du basket français, n'est autre que le frère du célèbre tennisman Jo-Wilfried, qui réside à Gingins. Il souhaite relancer sa carrière après une blessure.
06 août 2015, 14:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Enzo Tsonga a évolué avec l'équipe de France cadets (moins de 16 ans), avec qui il a terminé au 5e rang de l'Euro 2006 en Espagne.

La venue d'Enzo Tsonga (22 ans) est un joli coup réussi par le BBC Nyon pour la saison 2012-2013. L'ancien ailier du Mans en Pro A française souhaite relancer sa carrière. Et le fait que son frère aîné ait acquis une villa à Gingins a semble-t-il largement pesé dans son choix de venir s'établir sur La Côte.

Enzo Tsonga semblait pourtant fini pour le basket. Parti aux Etats-Unis en 2009 étudier et jouer, le Manceau se blesse au dos. Son aventure tourne court à cause d'une vertèbre fendue. Il tire alors un trait sur sa carrière de basketteur et se concentre sur ses études de commerce.

Au point physiquement

Revenu d'outre-Atlantique cet été, il a décidé de rejoindre son champion de frère sur les bords du Léman. La sphère orange le démangeait et il fait donc le pari de relancer sa carrière à Nyon, avec qui il a commencé à s'entraîner en août.

Selon certains bruits de couloir au Rocher, le Français serait au point physiquement. Son niveau général est plutôt satisfaisant et devrait faire du bien à l'équipe, notamment grâce à ses talents au shoot. Outre sa réussite à trois points, l'ailier, assez agressif dans son jeu, est également capable de pénétrer. "Je m'entraîne dur depuis un mois, lâchait Enzo Tsonga sur son compte Twitter le 10 septembre. On verra si je suis prêt pour le début de la saison." Même si les dirigeants nyonnais ne l'ont pas confirmé, le Français devrait retrouver les parquets.

Toutefois, aucun véritable contrat n'aurait été signé et le joueur originaire de la Sarthe ne devrait pas être rémunéré pour ses performances, sa venue étant simplement liée à la présence de son frère sur La Côte.

Un grand espoir du basket, mais pas pour tous

Né au Mans en 1990, Enzo Tsonga fait ses classes à Coulaines, dans la banlieue mancelle. Après être passé au JALT Le Mans, il est repéré par les dirigeants du Centre fédéral. Ses qualités lui permettent donc d'intégrer la pépinière de jeunes talents qu'est l'Insep, Institut national du sport à Paris en 2005. Enzo Tsonga passe alors par l'équipe de France des moins de 16 ans, avec qui il participe à l'Euro 2006.

Si certains le considéraient comme l'un des solides espoirs du basket français, ce n'est pas le cas de son entraîneur au Centre Philippe Ory. "Enzo est quelqu'un de bien, une personne agréable, raconte celui qui a ensuite entraîné l'équipe de France des moins de 18 ans. Cependant, je ne le considérais pas comme un grand espoir du basket français, même si c'était un bon shooteur. C'était un deuxième arrière intéressant mais il ne faisait pas partie des meilleurs du groupe. D'autres ont mieux progressé que lui." Car le Manceau est resté deux ans et demi dans la capitale. "C'est surtout lors de sa deuxième année qu'on attendait un peu plus de sa part" , ajoute Philippe Ory.

Destin lié avec Jo

La fin de l'aventure à l'Insep fut abrupte pour Enzo Tsonga. "Il a eu une phase d'énervement au cours de laquelle il n'a pas accepté les sanctions et est parti au Mans, rappelle son entraîneur de l'époque. J'étais surpris de sa réaction véhémente et c'est dommage qu'on se soit quittés en mauvais termes. Je pense aussi qu'Enzo a été très influencé par la célébrité de son frère."

En effet, son départ de Paris en 2008 pour le pôle espoir du Mans coïncide avec la percée de Jo-Wilfried sur le circuit ATP. Le tennisman atteint notamment la finale de l'Open d'Australie en janvier. Nés d'une mère française et d'un père du Congo-Brazzaville, ancien handballeur professionnel, le destin des frères Tsonga se retrouve donc à nouveau lié sur La Côte.

Avec Le Mans, le cadet a évolué à quelques reprises en Pro A. "Je ne me rappelle pas assez pour pouvoir en parler" , révèle pour sa part l'actuel sélectionneur de l'équipe de France Vincent Collet. Le technicien avait dirigé Enzo Tsonga lors de quelques entraînements dans la Sarthe.

Au Rocher, le cinq composé de Zivkovic et des quatre recrues Tsonga-Owens-Rutty-Walters risque d'avoir fière allure à partir du samedi 13 à 17h30 au Rocher, pour un premier match face au champion sortant Lugano.