Réservé aux abonnés

"La magie de la Coupe en basket, je n'y crois pas"

Les Nyonnaises n'ont pas créé l'exploit contre Pully, en 16 e . Les étrangères ont fait la différence.
07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7499692.jpg

Elles savaient leur tâche com pliquée, très compliquée, mais pas du domaine de l'impossible. Les Nyonnaises n'auront pas réussi à signer de surprise, mercredi en 16 e de finale de la Coupe de Suisse (33-67). Mais si l'on ex cepte le duo d'étrangères de Pully - la Canadienne Folade Raincock-Ekunwe et l'Américain Sherrie Session, 52 points à elles deux -, les filles du Rocher n'avaient rien à envier à leur adversaire, pensionnaire de LNA.

" Il y a quand même une ligue de différence , souligne Michel Voide, l'entraîneur de Nyon. Mais on a pu jouer, contrairement à l'année passée contre...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois