Course de l’Escalade à Genève: Wanders perd sa couronne, Kibiwott lui ravit le record

Le Kenyan Boniface Kibiwott n’a laissé aucune chance à son compagnon d’entraînement Julien Wanders, qui a terminé la 43e Course de l’Escalade au 4e rang.
05 déc. 2021, 16:51
/ Màj. le 05 déc. 2021 à 16:51
Le Kenyan Boniface Kibiwott n'a laissé aucune chance à son compagnon d'entraînement Julien Wanders.

Le Kényan Boniface Kibiwott, partenaire d’entraînement de Julien Wanders, a survolé la 43e Course de l’Escalade en établissant un nouveau record. Wanders termine au pied du podium (4e).

Triple vainqueur, Julien Wanders a dû, cette fois-ci, se contenter de la 4e place. Keystone

Bon perdant, Wanders, triple tenant du titre, préférait souligner les qualités du vainqueur: «Il a tout pour réussir, pour devenir un grand. Il a la rage et se montre très discipliné à l’entraînement», a relevé le Genevois.

Aérien

Chaussures roses au pied, le même modèle que Wanders, Kibiwott a été en démonstration du début à la fin, saluant déjà le public plusieurs centaines de mètres avant l’arrivée, la victoire assurée. Il a avalé les 7,32 km en 20''34, battant d’une poignée de secondes le record de Wanders malgré la chaussée glissante.

Le Français Mehdi Belhadj a fini 3e, tandis que le Genevois Morgan Le Guen, 6e à 12'' seulement de Wanders, confirmait ses progrès à même de le hisser bientôt à un bon niveau international.

Jepkosgei inaugure son palmarès

La Kényane Feliciana Jepkosgei a dominé la course femmes en 23''39, emmenant un quadruplé kényan. Cette athlète au gabarit de poche, 20 ans seulement, ouvre son palmarès, quasi vierge de tout résultat jusqu’à présent.

La Kenyane Feliciana Jepkosgei s’est imposée chez les dames. KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Quelque 23’000 coureurs étaient inscrits – et un peu moins de 20’000 présents au départ – sur les deux jours de compétition, la moitié moins qu’en 2019, en raison du Covid-19. L’ambiance au bord du parcours n’a pas souffert du contexte difficile, au contraire.