Dakar 2012: mort d'un motard argentin

Le motard argentin Jorge Martinez Boero est mort dimanche durant la 1ère étape du rallye Dakar 2012
03 août 2015, 23:30
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Le pilote de 38 ans est décédé des suites de ses graves blessures après une chute à deux kilomètres de l'arrivée de la spéciale de 57 km, courue dans les dunes de sable le long de l'océan Atlantique, près de la commune de Necochea (Arg).

"Après la chute, le pilote a été victime d'un arrêt cardiaque. Il a été secouru à peine cinq minutes après l'accident par le personnel médical de la course, présent à bord d'un hélicoptère", a précisé l'organisation de la course, "mais il n'a pas été possible de le réanimer, et il est décédé lors de son transfert à l'hôpital".

Boero, qui courait sur une Beta, avait déjà participé une fois au Dakar l'an dernier. Il avait dû abandonner lors de la 6e étape, après avoir été victime d'une chute à un kilomètre de l'arrivée à Iquique (Chili). A peine touché, tombé dans un précipice, il avait alors dû attendre les secours pendant près de huit heures.

Jorge Martinez Boero est le fils d'un champion argentin de rallye automobile, décédé en 2004.

Près de 60 morts

Selon un décompte effectué par l'AFP, il s'agit du 19e concurrent du Dakar à trouver la mort durant la course, depuis l'édition 1979 de cette épreuve, organisée à 29 reprises en Afrique avant d'arriver en Amérique latine en 2009.

L'année la plus meurtrière pour les concurrents a été 1988 avec la disparition d'un motard, d'un coéquipier en voiture et d'un navigateur en camion. Mais l'accident le plus grave reste la chute de l'hélicoptère à bord duquel se trouvait le créateur de la course, Thierry Sabine, ainsi que le chanteur Daniel Balavoine, en 1986, avec cinq morts au total.

Au total, 57 personnes sont mortes dans le cadre du rallye, dont plus d'une vingtaine de spectateurs.