Ellen Sprunger conserve son titre

Comme la saison dernière, la Ginginoise est devenue championne nationale de concours multiple. Hier à Saint-Gall, elle a aisément gardé son bien avec 4274 points.
07 août 2015, 10:59
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6796816.jpg

sports@lacote.ch

Elle allait à Saint-Gall avec de l'envie, pour le plaisir et défendre sa couronne. Ellen Sprunger aura réussi sa "mission", hier lors des championnats suisses de concours multiple. En grande favorite, la Ginginoise (26 ans) n'a pas tremblé pour s'adjuger une seconde fois consécutive le titre national sur le pentathlon. Avec un total de 4274 points, elle a relégué sa dauphine à plus de 200 unités.

Alors que l'an dernier " tout allait tout seul ", Ellen Sprunger a dû se battre cette fois-ci. En dépit d'entrées de concours délicates, à la hauteur notamment, l'athlète du COVA Nyon a toujours trouvé le moyen pour bien terminer. " C'est la note positive, je suis capable de gérer et réagir quand cela ne se passe pas comme je le vou drais ", se félicite Ellen Sprunger.

 

Bon pour la confiance

 

A chaud et bien que contente de " ce bon pentathlon ", la Ginginoise n'a cependant pu chasser une légère amertume. Avec un temps de 2'21 sur 800 m - il lui aurait fallu courir en 2'17 -, elle a alors abandonné toute chance de battre le record national en salle et les 4334 points de Si mone Oberer. L'objectif n'en était pas vrai ment un, simplement une pensée ins tal lée dans un coin de sa tête. Enchaîner cinq disciplines en pratiquement une demi- journée est toutefois peu pro pice aux grandes performances. El len Sprunger a d'ailleurs quitté Saint- Gall " complètement crevée ".

Les motifs de satisfaction res tent nombreux pour la championne suisse. Il y a tout d'abord ce 60 m haies (8''40), le meilleur de sa saison, " malgré un starter un peu space ". Il y a ensuite la lon gueur (5m90) et la hauteur (1m75), où elle a approché sa meilleure marque réa lisée l'an passé au même en droit. " Je pensais que mon saut à 1m78 était un miracle mais au final, je réalise que je peux rééditer la performance. Cela me donne confiance ", relève Ellen Sprunger.

Avec un jet à 12m63, le poids s'avère être l'un des éléments les plus positifs de son concours. " Je suis bien plus solide que l'an dernier en lançant régulièrement à plus de 12 mètres ", se réjouit Ellen Sprunger.

 

"La forme est là"

 

La Ginginoise repart donc de ces championnats suisses avec le sentiment du devoir accompli et de nombreux enseignements. " La forme est là, même s'il y a une petite déception sur ce 800 m; mais cela reste un con cours multiple ." L'an dernier, ce titre national avait idéalement lancé sa saison. Et s'il en allait de même cette année? Avant cela, Ellen Sprunger abordera cette semaine un autre rendez-vous tout aussi important: ses examens. Puis les champion nats suisses simples, le week- end prochain à Macolin.