Européens de Berlin: la Vaudoise Lea Sprunger décroche l'or du 400 m haies!

La Vaudoise Lea Sprunger a remporté vendredi soir la finale du 400 m haies des Européens de Berlin.
10 août 2018, 20:59
/ Màj. le 10 août 2018 à 21:46
Déjà impériale en demi-finale, Lea Sprunger a une nouvelle fois parfaitement maîtrisé son sujet en finale.

Lea Sprunger n'a cette fois-ci pas failli. L'ambitieuse vaudoise de 28 ans, qui ne visait rien d'autre que l'or à Berlin, est devenue championne d'Europe du 400 m haies vendredi soir!

 

 

 

Elle a mené la course quasiment de bout en bout, s'imposant en 54''33, à huit centièmes du "vieux" record de Suisse d'Anita Protti. Ce titre, programmé par la Nyonnaise et son coach Laurent Meuwly, survient deux ans après la médaille de bronze conquise lors des précédentes joutes continentales en plein air et un an après la 5e place obtenue lors des Mondiaux de Londres. Il vient panser des plaies encore bien ouvertes: son cuisant échec subi en finale du 400 m des Européens en salle 2017 de Belgrade, où elle n'avait pris que la 5e place alors qu'elle faisait figure de grande favorite, et sa disqualification - sévère - enregistrée en demi-finale du 400 m des Mondiaux en salle 2018 de Birmingham, où une médaille était à sa portée.

Ce sacre européen valide aussi le choix cornélien opéré par Lea Sprunger, qui avait décidé de se concentrer sur les haies basses à Berlin alors qu'elle détient également la meilleure performance européenne de l'année sur le 400 m plat. Une discipline moins "aléatoire" et moins risquée que le 400 m haies, mais une discipline où la concurrence est bien plus forte sur le plan mondial. La Vaudoise peut désormais poursuivre sereinement le travail de longue haleine effectué dans l'optique des JO de Tokyo 2020, le (dernier?) grand objectif de sa carrière.

Déjà impériale en demi-finale, Lea Sprunger a une nouvelle fois parfaitement maîtrisé son sujet en finale. Depuis son couloir no 3, l'ancienne spécialiste du sprint court avait l'avantage de pouvoir observer ses plus dangereuses rivales. Elle est sortie du dernier virage largement en tête, et s'est finalement imposée avec 0''18 d'avance sur sa dauphine ukrainienne Anna Ryzhykova. Le bronze revient à la Britannique Meghann Beesley (55''31).