Bâle se hisse pour la cinquième fois en phase de groupes de la Ligue des Champions

Fort de son succès 4-2 en barrage aller de la Ligue des Champions en Bulgarie, le FC Bâle s'est qualifié pour la cinquième fois dans la catégorie reine en battant Ludogorets Razgrad 2-0 à Bâle mardi.
07 août 2015, 11:43
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le FC Bâle s'est offert en toute décontraction une cinquième participation à la Ligue des Champions.

Le FC Bâle s'est offert en toute décontraction une cinquième participation à la Ligue des Champions. Les Rhénans, forts de leur succès 4-2 en barrage aller, ont terminé le travail à domicile contre les très modestes Bulgares du Ludogorets Razgrad (2-0).

Premier objectif de la saison rempli donc pour Bâle et son entraîneur Murat Yakin, lequel jouait plutôt gros dans le Joggeli. L'échec face aux Roumains de Cluj l'an passé à pareil stade n'avait-il pas, en effet, coûté sa place à son prédécesseur Heiko Vogel?

Le mentor du FCB n'était cependant pas menacé à ce point. Il n'empêche que le début de saison en demi-teinte de son équipe avait commencé à rendre sa position délicate. Et qu'une défaite dimanche à St-Jacques contre le leader Young Boys, sur lequel Bâle accuse déjà six longueurs de retard, plongerait à n'en pas douter Yakin dans l'embarras. Les dirigeants rhénans attendront alors sans doute encore un peu avant de prolonger le contrat de leur entraîneur (qui court jusqu'en juin prochain), lequel dispose d'une clause liée aux résultats.

Affaire rapidement pliée

Loin de ces considérations, la préoccupation première du coach et de ses protégés était de tuer dans l'oeuf le maigre espoir de Razgrad. Choses faite dès la 11e minute de jeu par Fabian Frei, à la réception d'un corner de Diaz passé au-travers de toute la défense.

L'affaire étant pliée, le quadruple Champion de Suisse n'a plus eu qu'à gérer son avantage. Sans forcer ni trembler. Il aurait certes pu aggraver le score plus tôt (Philipp Degen a inscrit le 2-0 à la 79e sur corner également), mais il aurait aussi bien pu concéder l'égalisation (coup franc sur la transversale de Stoyanov à la 15e). Reste que quand une équipe ne veut pas vraiment et que l'autre de peut tout simplement pas...

Tirage jeudi

Huitièmes de finalistes de l'édition 2011/12 (défaite contre Bayern Munich), les Bâlois ont gagné le droit de réécouter en live le Coronation Anthems de Haendel, chanté par l'Accademy of St. Martin in the Fields, le désormais célèbre hymne de la Ligue des Champions. Leurs dirigeants ne s'en plaindront pas, eux qui peuvent désormais tabler au minimum sur des rentrées brutes de l'ordre de 20 millions de francs (entre 8 et 9 millions nets) au terme de cette cinquième épopée, la neuvième du football suisse. Bon pour l'image, bon pour les finances, bon pour le coefficient UEFA.

Le tirage au sort aura lieu jeudi à 18h00 à Monaco. Le FCB est assuré de se frotter à du lourd puisqu'il sera placé dans le troisième chapeau. Le début de la phase de groupes est fixé au 17/18 septembre, soit dans trois semaines.

Trois semaines que les Rhénans essaieront de mettre à profit pour redevenir maîtres en leur pays. En commençant par battre les Young Boys d'Uli Forte dimanche. Trois semaines, aussi, durant lesquelles il peut se passer beaucoup de choses sur le marché des transferts (la fenêtre internationale se referme le 2 septembre). Comme le départ de Valentin Stocker, semble-t-il extrêmement convoité par Schalke.