Euro 2016: le Portugal accueille ses footballeurs en héros

L'équipe du Portugal, emmenée par son capitaine Cristiano Ronaldo, a atterri à l'aéroport de Lisbonne. Une foule de supporters en liesse attendait l'équipe au lendemain de sa victoire historique en finale de l'Euro 2016 face à la France, pays organisateur du tournoi.
11 juil. 2016, 14:37
/ Màj. le 11 juil. 2016 à 17:43
Les joueurs ont pris place à bord d'un bus à impériale décapotable rouge, barré du mot "Champions", afin de rejoindre le palais présidentiel.

 

Escorté par l'armée de l'air, l'avion "Eusebio" transportant la Selecçao s'est posé sur le sol portugais à 13h40, avec près d'une demi-heure de retard, selon les images retransmises en direct à la télévision. Il a été aspergé de deux jets d'eau vert et rouge aux couleurs du Portugal. Les premiers à sortir ont été la superstar Cristiano Ronaldo au côté du sélectionneur Fernando Santos, brandissant le trophée.

 

 

A bord de l'appareil qui avait décollé de l'aéroport d'Orly, à Paris, les 23 Lusitaniens, en costume trois pièces bleu marine, avaient posé pour une photo diffusée par la Fédération portugaise de football, rassemblés autour de la Coupe Henri Delaunay et une image d'Eusebio, ancienne gloire des années 1960 décédée en janvier 2014.

 

 

Les joueurs et le sélectionneur Fernando Santos ont ensuite pris place à bord d'un bus à impériale décapotable rouge, barré du mot "Champions", afin de rejoindre le palais présidentiel, situé à l'autre bout de la capitale portugaise, où le chef de l'Etat Marcelo Rebelo de Sousa va leur décerner le titre de commandeur de l'ordre du mérite.

 

 

Cristiano Ronaldo brandit la coupe depuis le balcon présidentiel à Lisbonne, sous les vivats d'une foule emportée par un sursaut patriotique: les héros de tout un peuple sont rentrés lundi au Portugal pour célébrer leur victoire historique à l'Euro.

Ce premier sacre international tant attendu regonfle le moral des Portugais: il a plongé dans l'allégresse tout un pays passionné de ballon rond, qui peine à remettre son économie à flots après des années de crise et d'austérité budgétaire.

 

 

"Cette victoire ne règle pas nos problèmes mais au moins on est heureux. C'est quelque chose qui arrive une fois dans la vie seulement!", s'exclame Lucia Antunes, une chômeuse de 41 ans.

Une marée humaine en rouge et vert, les couleurs nationales, a acclamé les nouveaux champions d'Europe lors de leur parade triomphale à travers les principales artères de Lisbonne, à bord de deux bus à impériale décapotable barrés du mot "Champions".

 

 

"Vous êtes les meilleurs d'Europe! Vous avez donné l'exemple en gagnant grâce à votre courage, détermination et humilité", a lancé le chef de l'Etat Marcelo Rebelo de Sousa lors de la réception des idoles au palais présidentiel où ils ont été décorés du titre de commandeur de l'ordre du mérite.