FC Sion: Constantin perd devant le Tribunal cantonal

Le Tribunal cantonal valaisan a invalidé la décision du Tribunal de district de Martigny qui avait accordé l'effet suspensif à l'interdiction faite au club d'aligner ses six recrues engagées durant l'été. Les joueurs concernés (Feindouno, Gabri, Mutsch, Ketkeophomphone, Glaner et Gonçalves) sont donc à nouveau suspendus avec effet immédiat, jusqu'à la prochaine période de transferts.
03 août 2015, 19:23
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
cc2

Cette défaite devant la justice valaisanne ne préjuge en rien, selon le président du FC Sion Christian Constantin, de la procédure sur le fond. Elle signifie seulement que les mesures provisionnelles qui avaient permis au club d'aligner durant plusieurs matches de Championnat ses recrues en dépit de l'opposition des instances du football suisse ne sont plus valables, du moins jusqu'au 15 janvier, date de la prochaine période de transferts.

"J'aurais été en grande difficulté si le Tribunal cantonal avait accordé l'effet rétroactif à sa décision. Mais dans son jugement, l'effet rétroactif n'est pas mentionné", relève M. Constantin, si bien que Sion ne devrait perdre aucun point sur le tapis vert, assure-t-il. Le club poursuit son combat sur le fond et, face à l'UEFA, pour sa réintégration en Europa League.