Le Borussia Mönchengladbach de Lucien Favre bat le Bayern Munich 2-0

Mönchengladbach et son entraîneur Suisse, Lucien Favre, se sont offert ce dimanche le scalpe de l'ogre munichois. Ce résultat permet à l'équipe de Yann Sommer et Granit Xhaka de renforcer leur troisième place, synonyme de qualification directe pour la Ligue des champions.
07 août 2015, 15:13
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
epa04675012 Moenchengladbach players celebrate the 2-0 away visctory during the German Bundesliga soccer match between FC Bayern Munich and Borussia Moenchengladbach in the Allianz Arena in Munich, Germany, 22 March 2015. ....(EMBARGO CONDITIONS - ATTENTION - Due to the accreditation guidelines, the DFL only permits the publication and utilisation of up to 15 pictures per match on the internet and in online media during the match)  EPA/Andreas Gebert  EPA/Andreas Gebert  EPA/Andreas Gebert  EPA/Andreas Gebert  EPA/Andreas Gebert  EPA/Andreas Gebert  EPA/Andreas Gebert  EPA/Andreas Gebert

Ce succès, le quatrième de Favre face au Bayern et son deuxième dans l'Allianz-Arena à la tête de Gladbach (il avait déjà fait chuter le Rekordmeister chez lui le 7 août 2011), doit beaucoup à une anomalie: une bourde de Manuel Neuer. Le champion du monde s'est en effet complètement raté sur une reprise de Raffael à la 30e. Le gardien n'a du reste pas franchement été à son avantage sur le 2-0 non plus, encore signé par l'ancien attaquant du FCZ à la 77e.

Dans un mauvais jour, le Bayern n'a pratiquement jamais inquiété Yann Sommer, dont la dernière venue dans ce stade s'était soldée par un cinglant 7-0 en Ligue des champions avec Bâle en 2012. Pas de raison toutefois de paniquer côté munichois, puisqu'il y a encore dix points d'écart entre le leader et son dauphin.

Dieter Hecking avait décidé, trois jours après avoir sorti l'Inter Milan en Europa League, de faire souffler plusieurs cadres de Wolfsburg (dont Ricardo Rodriguez, resté sur le banc, mais pas Diego Benaglio ni Timm Klose, titulaires). Mal lui en a pris puisque le VfL n'a pu faire mieux que de sauver un point (1-1) face au Mayence du coach valaisan Martin Schmidt.

Samedi, Haris Seferovic avait inscrit son huitième but de la saison, mais cette réussite a été vaine. Eintracht Francfort s'est incliné 3-1 sur la pelouse du VfB Stuttgart malgré l'ouverture du score de l'ancien champion du monde M17.

Roman Bürki a pour sa part pris le meilleur sur Marwin Hitz, lors de la victoire 2-0 de Fribourg sur Augsbourg. Le club de Brisgau se hisse ainsi hors de la zone de relégation.