Réservé aux abonnés

Lustenberger entre dans le jeu

La Suisse étant qualifiée pour l’Euro, des questions émergent: dont celle de la composition de l’axe central.
13 oct. 2015, 23:07
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

La Suisse tient en Johan Djourou le grand patron sa défense. Il lui reste à trouver le «bon» partenaire pour la phase finale de l’Euro 2016.

Remarquable lundi soir à Tallinn contre l’Estonie lors de la victoire arrachée dans le temps additionnel de manière presque miraculeuse, le capitaine du SV Hambourg suscite enfin l’unanimité. On le sait, Johan Djourou a toujours dû faire face à une réelle défiance en équipe de Suisse. L’an dernier avant la Coupe du monde au Brésil, n’était-il pas considéré comme le n°3 derrière Steve von Bergen et Fabian Schär?

Or au Brésil, Johan Djourou avait disputé l’in...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois