Mondial des clubs: Gianni Infantino évoque un tournoi à 32 équipes qui se déroulerait en juin

Le président de la FIFA Gianni Infantino a confié à la presse italienne et espagnole que des changements sont envisagés pour le Mondial des clubs. Un tournoi à 32 équipes pourrait voir le jour. Il se déroulerait au mois de juin, durant une période de l'année plus "enthousiasmante".
18 nov. 2016, 14:59
/ Màj. le 18 nov. 2016 à 15:00
Le Mondial des clubs actuel "a une formule compliquée, à une période difficile, pas très enthousiasmante", estime Gianni Infantino.

Gianni Infantino a soumis l'idée de mettre en place un Mondial des clubs à 32 équipes, organisé en juin. Peut-etre dès 2019, a estimé le président de la FIFA dans des entretiens à la presse italienne et espagnole publiés vendredi.

Le Mondial des clubs actuel, qui se dispute en décembre et oppose chaque année les vainqueurs des différentes compétitions continentales des confédérations composant la FIFA, "a une formule compliquée, à une période difficile, pas très enthousiasmante", estime Gianni Infantino vendredi dans les colonnes de "La Gazzetta dello Sport". L'édition 2016 oppose ainsi sept équipes du 8 au 18 décembre au Japon.

 

"Mais l'été, du 10 au 30 juin, avec les 32 meilleurs clubs du monde!", poursuit le Valaisan. "Est-ce qu'il vaut mieux des tournées fatigantes, avec les avions, les fuseaux horaires... ou un tournoi? Tout dépend de la santé des joueurs qui doivent pouvoir ensuite se reposer."

Dans le quotidien catalan "Mundo Deportivo" le même jour, Gianni Infantino estime que "le football aujourd'hui, ce n'est pas que l'Europe et l'Amérique du Sud. Le monde a changé. Nous devons donc trouver un Mondial qui soit plus intéressant pour les clubs, mais aussi pour les supporters partout dans le monde".

Pourquoi pas à partir de 2019

A la question de savoir si le premier Mondial des clubs sous cette formule pouvait être organisé à partir de 2019, le président de l'instance internationale a répondu: "oui, pourquoi pas". Il a indiqué que Zvonimir Boban, secrétaire général adjoint de la FIFA et Marco Van Basten, responsable du développement technique de la FIFA, travaillaient sur le sujet.

Reste à savoir comment organiser tout cela car, s'il devait voir le jour, ce projet entrerait par exemple en concurrence, lors des années paires, avec... l'Euro et même la Coupe du monde!