Petkovic: la Suisse doit "vaincre et convaincre" à Saint-Marin

Match crucial pour l'équipe de Suisse mardi soir. A 24 heures du rendez-vous contre Saint-Marin, l'entraineur Vladimir Petkovic livre ses impressions.
07 août 2015, 14:19
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Pour Vladimir Petkovic, le match contre l'Angleterre sera le plus dur à jouer des qualifications pour l'Euro 2016... sur le papier.

Vladimir Petkovic est clair: mardi, à Saint-Marin dès 20h45, l'équipe de Suisse devra "vaincre et convaincre". Et cela sans Gökhan Inler, forfait.

Vladimir Petkovic, pouvez-vous nous donner des nouvelles de Gökhan Inler?

"Je ne pense pas qu'il sera dans le groupe. Il est un peu blessé et, par respect pour lui et son club Naples, nous ne prendrons aucun risque. De toute façon, si un joueur n'est pas à 100% pour aider l'équipe, il ne doit pas jouer."

Comment comptez-vous retrouver le chemin des buts?

"C'est plus une question mentale que tactique ou technique. Les joueurs sont capables de marquer, il leur faut juste retrouver la confiance. Mais cela ne concerne pas que les attaquants, sinon toute l'équipe. Il faudra aussi bien mieux gérer les balles arrêtées, multiplier les situations dangereuses et les convertir!"

Il sera aussi question de gagner avec la manière...

"Tout d'abord, je veux voir une équipe animée d'une furieuse envie d'effacer ce qui s'est produit en Slovénie. Puis je veux obtenir la victoire, car on l'a vu à Maribor, seul le résultat compte au final. Donc vaincre et convaincre!"

Une victoire vous relancerait au classement...

"Il ne faut pas faire trop d'analyses à ce propos, ne pas trop se projeter. Nous devons encore affronter deux fois la Lituanie et l'Estonie, puis une fois à domicile la Slovénie, donc cela ne sert à rien de tirer des conclusions trop vite. D'abord, prenons les trois points à Saint-Marin, et marquons beaucoup de buts."