Le dérapage de CC repris par de nombreux médias, dont l'Equipe ou Kicker

Les médias réagissent au dérapage de Christian Constantin, relayé jusqu'en Allemagne par "Kicker" ou le "Spiegel".
22 sept. 2017, 08:59
/ Màj. le 22 sept. 2017 à 17:50
Christian Constantin a explosé jeudi soir.

"Que cet homme soit le symbole de la candidature pour les Jeux Olympiques de 2026 est une véritable plaisanterie"

Pour le "Blick" et son chef des sports Felix Bingesser, il faut «retirer Christian Constantin de la circulation.» «Celui qui pensait avoir tout vu dans le football suisse a dû bien se frotter les yeux jeudi soir», dit-il. «Ce qu’a fait Constantin est un délit que l’on ne peut pas pardonner. La Ligue doit réagir parce qu'il a clairement franchi la ligne rouge. Que cet homme soit le symbole de la candidature pour les Jeux Olympiques de 2026 est une véritable plaisanterie.»

>> A lire aussi: Super League: Christian Constantin s'en prend physiquement à Rolf Fringer

«Le Napoléon de la Ligue»

Pour la "Basler Zeitung" et son journaliste Thomas Schifferle, Christian Constantin est décrit comme le «Napoléon de la Ligue.» Le quotidien fait un historique du président valaisan, rappelant quelques uns des épisodes traversés par le FC Sion sous sa présidence, des raclettes offertes aux supporters adverses à Tourbillon aux 36 points retirés en championnat, en passant par l’agression de Xavier Margairaz qui était monté dans les tribunes pour s’expliquer avec CC ou encore l’épisode des joueurs partis au Casino et dénoncés par l'entraîneur Sébastien Fournier. Et à la Basler Zeitnung de ressortir une citation du président qui avait dit un jour «celui qui, en tant que Valaisan, n’est pas un peu fou, n’est pas un vrai Valaisan.» 

"A plus jamais, Monsieur Constantin"

Pour René Weder de Teleclub, «Christian Constantin doit écoper d’une importante amende et être interdit de stade. Le mieux, ce serait de l’interdire à vie de tous les stades de Suisse. Les critiques de Rolf Fringer à propos de Christian Constantin étaient dures mais justes. La scène de Lugano va faire le tour du monde. C’est un scandale !», réagit Rene Weder qui salue à jamais le président du FC Sion. « A plus jamais, Monsieur Constantin. Partez et surtout n’essayez pas de revenir», conclut-il. Et de préciser encore. «Et que tous ceux qui défendent le président du FC Sion sur les réseaux sociaux le suivent.

En France et en Allemagne aussi on s'intéresse au dérapage. L'Equipe, le "Spiegel" ou le "Kicker" relaient notamment le cas. 

 

 

 

 

 

par Gregory Cassaz