Seferovic marque pour Francfort et rend hommage à Tugçe, dont la mort émeut l'Allemagne

Haris Seferovic a trouvé le chemin des filets dimanche face à Dortmund. Il a inscrit le 2-0 qui enfonce encore plus des jaune et noir dans la crise. Et il a surtout célébré ce but en rendant hommage à Tugçe, une jeune fille morte pour avoir voulu protéger deux ados agressées dans un McDo.
07 août 2015, 14:30
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Tugce = courage de ses opinions, ange, courage, respect. C'est le message de Seferovic en hommage à Tugce.

Haris Seferovic est un bon footballeur. C'est aussi, apparemment, un bon garçon. Dimanche, à la 78e minute de jeu, il a inscrit le 2-0 pour Francfort face à Dortmund. C'est aussi le score final, qui cloue le club de la Ruhr au dernier rang du classement de Bundesliga. 

Et, pour célébrer son but, l'attaquant international suisse a relevé son pull pour dévoiler un t-shirt sur lequel était inscrit: "Tugce = Zivilcourage, Engel, Mut, Respekt", soit "Tugce = courage de ses opinions, ange, courage, respect."

 

Tugçe Albayrak, c'est une jeune Allemande d'origine turque de 23 ans. Vendredi dernier, le jour de son anniversaire, elle est morte à l'hôpital d'Offenbach, dans le centre du pays, indique la chaîne Euronews. Et son histoire a ému toute l'Allemagne.

Le 15 novembre dernier, elle avait tenté d'aider deux jeunes filles qui se faisaient agresser dans les toilettes d'un McDonald's par trois hommes. Ces derniers se sont alors retournés contre elle et l'ont rouée de coups, notamment avec des battes de baseball, rapporte Metronews.

 

Les circonstances exactes du drame ne sont pas encore claires. Mais les images de vidéosurveillance montrent l'agression sur le parking du fast-food.

 

Plongée dans un coma irréversible et maintenue en vie artificiellement, ses parents ont décidé de la débrancher vendredi. 

Des milliers d'Allemands lui ont rendu hommage tout au long du weekend:

 

Une pétition a même été mise en ligne pour qu'on lui remette la médaille fédérale du mérite. Lundi matin, plus de 137'000 personnes l'avaient déjà signée. Le président de la République Joachim Gauck a dit ce samedi qu’il allait étudier cette possibilité.

Les temps forts du match: