Super League: Grasshoppers battu à domicile par Thoune, Sion signe une première victoire

Grasshopper ne s'est pas rassuré avant d'accueillir Lille en Coupe d'Europe. Les Zurichois se sont inclinés 3-2 à domicile devant Thoune lors de la 2e journée de Super League. À Tourbillon, Sion s'est défait de Saint-Gall 1-0 grâce à un but de Christofi à la 72e.
07 août 2015, 14:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le duel entre Grasshoppers et Thoune au Letzigrund s'est soldé par une victoire des Bernois 2-3.

L'observateur du LOSC n'aura guère pu agrémenter sa colonne de "bons points" avant la rencontre que les Nordistes viendront jouer mercredi pour le compte du 3e tour qualificatif de la Ligue des champions. Avec deux défaites en deux matches depuis la reprise, GC est loin d'avoir fait le plein de confiance. Heureusement pour les Sauterelles, les Lillois ne comptent pas Christian Schneuwly dans leur effectif, car l'attaquant fribourgeois fut leur bourreau en signant un triplé samedi au Letzigrund.

Désireuse de rapidement mener au score, la formation de Michael Skibbe s'est brûlé les doigts en raison d'une certaine déficience dans le positionnement défensif. Christian Schneuwly ne s'est alors pas fait prier pour trouver par deux fois le chemin des filets des Sauterelles, après une Madjer de Sadik consécutive à centre de Schirinzi (10e), puis sur une magnifique volée au deuxième poteau (20e).

Les vieux démons zurichois ont alors failli se réveiller et avec eux le souvenir de la déroute subie à domicile face à Thoune au mois d'avril (0-5), une défaite qui avait annihilé les derniers espoirs de titre de GC. C'était sans compter sur le jeune Israélien Munas Dabbur, qui frappait par deux fois de la tête (21e et 32e) pour tromper un Christian Leite hésitant sur sa ligne. Le transfuge de Winterthour allait toutefois se rattraper avec la manière en stoppant un penalty du même Dabbur (83e), consécutif à une faute de main de Glarner.

Mais c'est bien sur les deuxièmes ballons que Thoune est allé chercher sa deuxième victoire de l'exercice. Les hommes d'Urs Fischer ont fait la décision à la 75e sur un corner repris par l'inévitable Schneuwly suite à une déviation de Thomas Reinmann. Les Oberlandais avaient pris l'ascendant suite à l'expulsion (justifiée) de l'Egyptien Kahraba pour deux avertissements.

Sion tient sa première victoire

Après ses prestations mitigées à Lucerne (1-1) et à Aarau (défaite 1-0, match avancé de la 5e journée), Sion n'a pas non plus convaincu à l'occasion de sa troisième sortie dans ce championnat 2014/2015. Mais ce premier match disputé à Tourbillon a permis aux hommes de Frédéric Chassot d'engranger trois précieux points face à un adversaire proche de leur niveau.

La seule réussite du match a été l'oeuvre de Dimitris Christofi. L'ailier chypriote s'est joué du défenseur saint-gallois Nisso Kapiloto pour s'en aller tout seul battre le portier Marcel Herzog à la 72e minute, sortant le match d'une certaine torpeur.

Titularisé pour la première fois de la saison, Pedro Ramirez a montré de belles choses mais a manqué de réussite dans ses tentatives parfois audacieuses. Le Vénézuélien a ensuite cédé sa place à Fedele à la 73e.

Les plus belles opportunités sédunoises de la première mi-temps sont toutes venues des pieds de Léo, parti en contre-attaque avant de servir Carlitos (12e) ou encore auteur d'un joli solo finalement galvaudé par manque de solutions (22e). Mais cette victoire est avant tout due au gardien Andris Vanins, qui a préservé sa cage dans les moments délicats vécus au cours de la première période.

Avant l'ouverture du score de Christofi, ce sont bien les Brodeurs qui ont eu la plus belle occasion (24e). Une fois le ballon parvenu dans les pieds de Geoffrey Tréand suite à un premier sauvetage de Vanins, l'envoi de l'ancien Sédunois est cependant venu heurter... son propre coéquipier Albert Bunjaku. Fraîchement revenu d'Allemagne, l'international kosovar s'est lui aussi illustré peu avant la mi-temps en forçant le portier letton à réaliser une claquette.