Terre Sainte: «Une défaite emmerdante»

Battu par Meyrin jeudi soir, Terre Sainte boucle de la pire des manières son 1er tour. Et pourtant, dans le jeu, ce fut bon. Réactions.
07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Blerim Arifi et Terre Sainte sont dans le ventre mou.

Nouvelle fausse note, jeudi soir, pour Terre Sainte qui a bouclé le 1er tour en s’inclinant face à son voisin, Meyrin (1-3). Un revers rageant pour les «violet et vert» qui, au vu du déroulement de la rencontre, auraient mérité, pour le moins, le match nul. Affecté par cette contre-performance, Patrick Duval pestait: «Cette défaite est vraiment emmerdante car, au classement, la situation va se resserrer encore davantage.»

L’entraîneur de Terre Sainte s’interrogeait: «Cela fait plusieurs matches dans lesquels on démarre mal en encaissant un but (ndlr: 8' contre Meyrin). Pourtant, les joueurs sont prévenus mais rien n’y fait. C’est préjudiciable car cela nous oblige, ensuite, à nous découvrir et nous exposer aux contres. J’ai aimé notre seconde période mais, une fois de plus, nous n’avons pas su concrétiser notre domination.»

Meyrinois la saison dernière, Guillaume Golay, défenseur des Rojalets était, lui aussi, très déçu: «C’est toujours rageant de perdre mais lorsque c’est contre ses anciens coéquipiers, cela ajoute encore de la frustration et on se fait chambrer.» Attaquant genevois, Mikael Cardoso n’entrait pas dans ce jeu mais relevait: «On n’a rien volé. On a su se montrer efficaces pendant le temps faible de Terre Sainte puis on s’est battus pour conserver la victoire.»

Encore deux rencontres

Le premier tour s’est terminé jeudi mais les «violet et vert» ne seront pas au repos pour autant. Ils disputeront encore deux parties du second tour avant la trêve. Le déplacement à Monthey (dimanche 10 novembre) et la réception de Guin (samedi 16 novembre) devraient permettre aux Copétans d’engranger quelques précieux points pour passer l’hiver au chaud.