Battu par La Chaux-de-Fonds, TCGG est désormais relégable

Les joueurs de Loufti Guennoune ont concédé une cinquième défaite en six matches .
07 août 2015, 12:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7557141.jpg

sports@lacote.ch

Très mal embarqué en ce début de championnat - 1 seule victoire en 5 matches -, TCGG devait impérativement réagir samedi en recevant un concurrent direct, La Chaux-de-Fonds. Cette rencontre devait permettre aux hommes de Loufti Guennoune de se rassurer offensivement. Mais le film du match a été loin des attentes du Glandois Helio Garrido: " Le handball est un sport d'équipe. Si chacun veut sauver l'équipe à lui seul, on se met en danger. On a juste oublié de jouer ensemble. Du coup, on a été fébrile. "

Pourtant, tout avait bien commencé, ou du moins pas trop mal débuté, pour TCGG. En effet, les joueurs locaux géraient le début de partie. Face à une formation solide, alignant une défense difficile à bouger, ils parvenaient à se créer une multitude d'occasions, mais la concrétisation manquait une nouvelle fois. Buttant sur un gardien neuchâtelois très en verve, les attaquants vaudois ne parvenaient pas à créer un réel écart.

 

Manque de motivation

 

Les Glandois rejoignaient la pause avec une petite unité d'avance (11-10). " On a encore bien géré la première période , faisait remarquer le coach de TCGG Loufti Gennoune. Mais cela ne suffit pas dans un match comme celui-là. Notre entame de seconde mi-temps a été catastrophique ."

Totalement absents entre la 30 e et la 35 e , les hôtes voyaient leurs adversaires du jour prendre un avantage confortable de quatre unités. La partie se débridait alors. Les joueurs de TCGG partaient à l'abordage des buts neuchâtelois mais un trop grand nombre d'imprécisions venait stopper la maigre volonté vaudoise. " On a eu trop de déchet technique pour pouvoir revenir , relevait Helio Garrido. Chaque perte de balle s'est payée cash. On a voulu trop précipiter les shoots. Du coup, on a à chaque fois été en mauvaise position pour marquer. "

Malgré un dernier sursaut d'orgueil arrivé bien trop tardivement, TCGG s'inclinait logiquement 25-28. Une défaite synonyme d'entrée dans la zone rouge du classement. " Ce soir (ndlr: samedi), ce fut avant tout un naufrage collectif , analysait Loufti Guennoune. Mon équipe a joué de manière individualiste durant une grande partie de la rencontre. J'ai senti un gros manque de motivation alors qu'en face ils en voulaient largement plus. On ne peut pas attendre les cinq dernière minutes pour jouer. Il faut se battre sur tous les ballons et surtout avoir l'intelligence de les exploiter correctement. "