"A la croisée des chemins"

Forward Morges a été sorti en demi. Le coach Laurent Perroton dresse un bilan satisfaisant de la saison. Et invite à la réflexion.
07 août 2015, 13:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7884915.jpg

" Un cinquième match perdu, c'est une forme de décès. Il y a forcé ment beau coup de déception. Après dix mois de travail, la sortie est tellement violente... " Laurent Perro ton, comme ses joueurs, aura besoin d'une semaine pour digérer la défaite à Franches-Montagnes (6-2), jeudi, lors de l'acte décisif des demi-finales des play-offs du groupe Ouest de 1 re ligue.

Finalistes l'an dernier, les Mor giens ont raté la finale de peu. " Et quand on voit le résultat de l'acte I (ndlr: Franches a gagné samedi à Sion), on se dit qu'on était proche du Graal ." La deuxième rencon tre de la demi-finale, perdue 2-0 aux Eaux-Minérales, laissera un drôle de goût en bouche. " Mon seul regret, on n'a pas bien joué, alors que si on menait 2-0 dans la série, je pense qu'on passait. " Le coach des Vaudois tire malgré tout un bilan satisfaisant de cette saison 2013-2014. " On a créé du beau jeu, mais manqué de constance. On paie cash nos erreurs, cependant on engrange de l'expérience, c'est le point positif ."

 

Une bonne image

 

Le Français a pris plaisir à vivre cette aventure. " Nous faisons un meilleur championnat que l'an dernier en termes de points, on progresse. " Le groupe a également mieux cohabité, permettant au coach de se consacrer totalement au hock ey.

Homme passionné, impli qué, Laurent Perroton a malgré tout laissé énormément d'énergie sur la glace cette saison. " Il me manque un assistant , lâche-t-il, en dé taillant. Des réflexions de fond doivent être me nées à l'interne, avec les dirigeants. Des décisions de vront être prises ."

Elles concerneront la politique du club. Une table ronde s'impose. " Nous sommes à la croisée des chemins , dit l'entraîneur des "Bulldogs". Soit nous continuons à être un club familial, avec des ambitions limitées; soit on ren force notre structure pour évoluer, solidifier nos fonda tions. Le plus dur reste à venir ."

Une certitude, depuis deux saisons, l'image du Forward Morges évolue. Elle redevient tendance, dix ans après la faillite. Laurent Perroton le ressent également: " On a changé l'image de notre club , confirme-t-il. On séduit à nouveau les partenaires, de plus en plus de monde vient à la patinoire, l'équipe première comme le mouvement juniors sont performants (ndlr: les Novices A et les Minis A sont notamment champions romands)."

Derrière ce retour en grâce, les challenges se multiplient, toutefois. Renforcement de la structure et du staff, davantage d'heures de glace: voilà quelques-uns des chevaux de bataille. " Il va falloir maintenant savoir dans quelle direction le club veut aller ."

 

"Un titre se construit"

 

La suite dépendra des choix pris. Laurent Perroton ne fait aucun mystère: " Si on veut un titre, cela se construit. Peut-être faudra-t-il investir sur des licences un peu plus chères, car il nous a manqué quelques joueurs physiques. Mais avec notre peu de moyens, on réalise de grandes choses ." Forward Mor ges veut-il voir plus haut?