Champions League: bon départ pour Genève-Servette

Genève-Servette a bien entamé son parcours en Champions League en s'imposant 4-3 face aux Suédois de Frölunda.
07 août 2015, 14:07
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les joueurs de Genève-Servette sont é la fête après leur victoire sur les Suédois de Frölunda.

Genève-Servette a parfaitement négocié son premier match de Champions League en dominant les Suédois de Frölunda 4-3. Fribourg a perdu 5-4 ap contre Djurgarden en Suède.

Pour leur première rencontre "qui compte", les Grenat ont su troubler les esprits suédois. Et qui de mieux placé que Goran Bezina pour ouvrir la marque? Promu attaquant par Chris McSorley, le capitaine genevois a trompé le portier de Göteborg à distance à la 11e. Pas forcément mérité pour des Servettiens souvent ennuyés par l'énergie suédoise. Dans le tiers médian, les hommes de McSorley ont su capitaliser leurs chances de but. Gerber (34e) et surtout Mercier (40e) n'ont pas manqué leurs occasions. Le but de Mercier est d'autant plus remarquable qu'il est tombé alors que les Grenat évoluaient en double infériorité numérique! Interception en zone neutre, accélération puis tir imparable entre les jambières, parfait. Dans l'ultime période, les Genevois se sont fait peur en encaissant trois buts. Heureusement, Rivera avait pu inscrire un quatrième but décisif.

Dans l'autre duel suisso-suédois, Fribourg Gottéron aurait pu réussir une sorte de joli hold-up face à Djurgarden. Mais les Dragons ont réalisé un troisième tiers catastrophique alors qu'ils menaient 1-3 et se sont finalement incliné 5-4 ap. Les Scandinaves, meilleurs dans le jeu, ont récolté les fruits de leur labeur au cours de la troisième période. Trois buts sans réplique et des Fribourgeois soudainement extrêmement fébriles. Sur le 4-3 suédois, Anthony Huguenin s'est notamment fait abuser comme un junior. Par chance, les défenses version Champions League semblent encore dans une phase expérimentale et Kwiatkowski, monté à l'abordage, a pu égaliser à la 57e pour envoyer les deux équipes en prolongation. A la 64e, Samuelsson, servi sur un plateau par Sörensen, a donné la victoire à ses couleurs.

A Trinec, c'est un CP Berne en mode touriste qui s'est incliné 7-0. Difficile d'imaginer les Bernois prendre au sérieux cette compétition. Exilé dans le cadre bucolique de la patinoire de Dübendorf, les Zurich Lions ont pour leur part fait honneur à leur rang de champion de Suisse. Une victoire 4-1 face aux Norvégiens de Valerenga Oslo et déjà le sentiment que la force tranquille zurichoise sera une fois encore redoutable cette saison. Quant à Zoug, ils ont subi la loi des Finlandais de SaiPa Lappeenranta sur le score de 2-1 à la Bossard Arena.