Fribourg Gottéron n'y était pas

Tout est à refaire pour Fribourg Gottéron, battu 3-2 par Berne sur sa glace lors du 5e match de la finale des play-off de LNA. Les Bernois mènent 3-2 dans la série et sont à un succès du sacre.
07 août 2015, 11:14
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Die Berner jubeln nach dem Tor zum 0-1 durch Pascal Berger im fuenften Playoff-Finalspiel der National League A zwischen dem HC Fribourg-Gotteron und dem SC Bern, am Samstag, 13. April 2013, in der BCF-Arena in Fribourg. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Les Fribourgeois ont ainsi reperdu l'avantage de la glace et  sont placés désormais au pied du mur avant de se rendre dans la  capitale mardi soir.  

Ils se sont retrouvés bien loin de l'euphorie dans laquelle ils  avaient baigné jeudi à la PostFinance Arena. La faute aux Ours qui  les ont rapidement remis les pieds sur terre. Dès la 3e minute,  Pascal Berger trompait Benjamin Conz d'un tir puissant. Cette  ouverture du score donnait encore davantage de confiance aux  Bernois alors que les hommes de Hans Kossmann ne parvenaient que  rarement à venir inquiéter Bührer, excellent dans ce 5e opus.  
La destinée de Gottéron s'assombrissait quand le Neuchâtelois  Michaël Loichat était crédité du 0-2. Un but-gag qui a eu le don  d'assommer les Fribourgeois. Le portier Conz avait tenté de bloquer  le palet qui se trouvait sur le filet extérieur. Un joueur bernois  donnait un coup sur la cage et faisait bondir le puck en l'air  derrière le but. Entre la canne de Gardner et la main du défenseur  Abplanalp, le palet était projeté dans le dos de Conz et finissait  par entrer dans le but (17e). Un goal que les deux arbitres ont  visionné plusieurs fois avant de le valider estimant visiblement  que la canne haute de Gardner ne représentait pas de danger.  

La réaction de Fribourg fut meilleure au deuxième tiers-temps.  Mais les Romands n'y étaient pas. Comment expliquer qu'ils n'aient  pas su exploiter 120'' de double supériorité numérique après que  Loichat a réussi un doublé sur un contre (31e) ? Ils se montrèrent  maladroits. C'est finalement Sprunger qui a pu battre une première  fois Bührer sur une superbe ouverture de Loeffel, qui se faisait  ainsi pardonner sa montée intempestive sur le troisième but  bernois.  

Un poteau de Benjamin Plüss au début de la troisième période  aurait sûrement pu changer le cours des événements mais en  attendant, les Bernois se sont accrochés à leur précieux succès  malgré l'absence du défenseur canadien Geoff Kinrade et de  l'attaquant Joel Vermin. La réduction du score de Benjamain Plüss  est tombée trop tardivement (59e). 

Télégramme:

Fribourg Gottéron - Berne 2-3 (0-2 1-1 1-0)  
BCF Arena. 6700 spectateurs (guichets fermés). Arbitres:  Kurmann/Massy; Kaderli/Wüst. Buts: 3e Pascal Berger (Bertschy,  Gerber) 0-1. 17e Loichat 0-2. 31e Loichat (Rubin, Roche) 0-3. 34e  Sprunger (Loeffel) 1-3.  59e Benjamin Plüss (Kwiatkowski) 2-3.   
Pénalités: 1 x 2' contre Fribourg Gottéron; 4 x 2' contre Berne.  Topscorers PostFinance: Bykov, Ritchie.  
Fribourg Gottéron: Conz; Ngoy, Birbaum; Kwiatkowski, Abplanalp;  Loeffel, Schilt; Schäublin; Sushinsky, Dubé, Gamache; Mauldin,  Jeannin, Knoepfli; Sprunger, Bykov, Benjamin Plüss; Hasani, Botter,  Vauclair.  
Berne: Bührer; Roche, Gerber; Collenberg, Furrer; Jobin,  Randegger; Hänni; Pascal Berger, Ritchie, Campbell; Bednar, Martin  Plüss, Rüthemann; Loichat, Gardner, Rubin; Alain Berger, Bertschy,  Neuenschwander.  
Notes: Fribourg Gottéron sans Gerber et Heins (blessés) ni  Brügger et Lauper (surnuméraires). Berne sans Kinrade (malade) ni  Vermin et Sykora (blessés) et Scherwey (suspendu). 30e temps mort  de Berne. 41e tir sur le poteau de Benjamin Plüss. Fribourg sans  gardien dès 59'53''.