Hockey: la Team Canada remporte la Coupe Spengler

La Team Canada a battu 4-0 Ocelari Trinec mardi et remporte la Coupe Spengler. Elle devient ainsi l’équipe la plus titrée à Davos, avec 16 victoires.
31 déc. 2019, 14:31
/ Màj. le 31 déc. 2019 à 14:31
Kris Versteeg a inscrit le troisième but de son équipe.

Le Team Canada a remporté la 93e édition de la Coupe Spengler à Davos. Les Canadiens se sont imposés 4-0 face aux Tchèques d’Ocelari Trinec.

Le Team Canada est désormais l’équipe la plus titrée dans les Grisons avec 16 trophées, soit un de plus que le HC Davos. La sélection à la feuille d’érable est présente dans la station grisonne depuis 1984. Elle a aussi perdu dix finales.

La sélection canadienne, formée en majorité par des joueurs de National League helvétique, a dû attendre la deuxième période pour forger son succès. Les Tchèques, qui avaient éliminé la veille au soir Ambri-Piotta en prolongation, ont commencé à perdre leurs nerfs et à accumuler les pénalités.

 

 

Les Canadiens n’en demandaient pas tant. Les artilleurs en chef se sont régalés. Le Lausannois Dustin Jeffrey a ouvert la marque sur une superbe passe d’Adam Tambellini (30e) en supériorité numérique. Puis Ian Mitchell (32e) et Kris Versteeg (34e) ont fait basculer le match, les deux fois à 5 contre 3. Le portier Jakub Stepanek, champion de Suisse avec Berne en 2016, a longtemps repoussé l’échéance mais ne pouvait gommer toutes les carences de son équipe. Servi sur un plateau par une passe de Noreau qui a traversé plus de la moitié de la patinoire, Jeffey s’est offert un doublé à la 46e pour le 4-0.

Les joueurs du coach Craig McTavish ont ainsi pris une belle revanche après leur cinglante défaite l’an dernier en finale contre les modestes Finlandais de KalPa Kuopio. Comme souvent, ils ont bénéficié d’une programmation qui les arrange. Ils exigent de jouer le premier jour pour disposer à coup sûr d’une journée de repos. Mais c’est aussi grâce à leurs deux succès dans le tour préliminaire qu’ils ont pu bénéficier d’un deuxième jour de repos et se présenter dans les meilleures conditions en demi-finales.

Le Team Canada était bien la meilleure équipe du plateau. Sans les performances d’Ambri-Piotta, cette édition aurait été bien terne. La faute aussi à un HC Davos qui n’a pas joué complètement le jeu de son propre tournoi.