Hockey: le Team Canada coupe l'accès à la finale à Fribourg Gottéron

Le Team Canada a largement remporté la première demi-finale de la Coupe Spengler ce dimanche. Il a battu Fribourg Gottéron sur le score de 5 à 1.
30 déc. 2012, 17:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le Team Canada est le premier à atteindre la finale de la Coupe Spengler. Les Canadiens ont battu Fribourg Gottéron sur le score de 5 à 1.

Fribourg Gottéron n'ira pas en finale de la Coupe Spengler 2012. Dimanche, lors de la première demi-finale, le Team Canada a largement battu l'équipe fribourgeoise sur le score de 5 à 1.

Les Canadiens affronteront en finale, le vainqueur du match opposant Davos à Vikovice ce soir à 20h15.

Dans la première demi-finale de la Coupe Spengler, Fribourg Gottéron a plié 5-1 devant le Team Canada version NHL. Les Fribourgeois font aussi bien que Genève-Servette en 2010.

Fribourg Gottéron était venu à Davos pour faire main basse sur le trophée à l'occasion des 75 ans du club, il repart des Grisons sans la coupe mais avec le sentiment d'avoir fait honneur à sa position de leader du championnat de LNA.

Dans la première demi-finale, les hommes de Hans Kossmann sont tombés devant un Team Canada appliqué et concentré. Dirigés par le tandem Shedden-McSorley, les joueurs à la feuille d'érable n'ont jamais fait preuve de suffisance à l'égard des Fribourgeois. Les pensionnaires de Saint-Léonard ont eu de la peine à inquiéter le portier Devan Dubnyk, même lorsqu'ils ont bénéficié d'une période de 1'14'' à 5 contre 3 durant le premier tiers.

Emmenés par Jason Spezza, les Canadiens ont ouvert la marque lors d'un jeu de puissance (17e). Ils ont ensuite doublé la mise par Pouliot sur un bon travail préparatoire de Byron Ritchie (23e). Matt Duchene s'est lui chargé de donner trois buts d'avance à ses couleurs à 4 contre 5. L'attaquant de l'Avalanche du Colorado a récupéré un mauvais puck de Romain Loeffel pour tromper l'excellent Cory Schneider (27e).

Fribourg a repris espoir dans la foulée lorsque Joel Kwiatkowski a pu déjouer Dubnyk. Un espoir d'une vingtaine de minutes, le temps que Colaiacovo ne redonne trois longueurs d'avance aux Canadiens sur un lancer à la ligne bleue. Mais surtout, les Dragons ne sont jamais parvenus à contester la suprématie canadienne. Les trois lignes d'attaque principales se sont trop souvent heurtées à une défense nord-américaine parfaitement préparée.

Gottéron quitte le tournoi avec un honorable bilan de deux victoires pour deux défaites. Hans Kossmann et ses joueurs peuvent dès maintenant se tourner vers le championnat et le match du mercredi 2 janvier à domicile face à Rapperswil.