"Nous n'avons encore rien gagné"

Le Canadien Jeff Ulmer a la lourde tâche de remplacer Colby Genoway au cours d'un barrage de promotion /relégation en LNA que le LHC mène 2-1 contre Langnau.
07 août 2015, 11:13
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6956840.jpg

Depuis deux rencontres, le Canadien Jeff Ulmer - étranger surnuméraire auparavant - est appelé à remplacer son compatriote Colby Genoway, meilleur compteur lausannois, sorti sur blessure jeudi dernier lors de l'acte I du barrage de promotion /relégation en LNA qui oppose le LHC à Langnau.

Débarqué à Malley à la fin du mois de janvier, l'attaquant - qui a notamment évolué en NHL (21 matches avec les New York Rangers, 2000-2001) mais également en Suisse, à Fribourg Gottéron (2008-2009) - a signé un bail jusqu'au terme du présent exercice. Si le numéro 44 lausannois a souvent dû ronger son frein en tribune depuis son arrivée, il est désormais heureux de pouvoir montrer ce dont il est capable sur la glace. Mardi soir à l'Ilfis, avec un but et un assist, il a largement contribué au break réalisé par le LHC (3-4 ap.), qui mène 2-1 dans la série. A quelques heures du troisième match, ce soir à Malley, le Canadien de 36 ans se livre sans concession.

Jeff Ulmer, quel est votre sentiment, maintenant que vous avez l'occasion d'évoluer?

Je suis venu à Lausanne pour jouer tous les matches, mais Colby (ndlr, Genoway) est un bon joueur; Dani (ndlr, Corso) aussi. De ce fait, personne ne m'a réellement vu évoluer jusqu'ici. Il est désormais important que je montre à tout le monde que je veux rester et gagner au LHC. Je me sens bien, j'ai beaucoup d'énergie à donner et je suis très excité pour la rencontre de demain soir (ndlr, ce soir) . J'aimerais prouver que je peux être l'un des meilleurs buteurs dans cette ligue, ou en LNA.

Vous attendiez-vous à avoir aussi peu de temps de jeu (il n'a participé qu'à 8 parties depuis son arrivée, fin janvier)?

Quand j'ai rejoint le LHC, je pensais jouer. Je suis arrivé après avoir fait de bons matches en Finlande (ndlr, 5 points en 6 rencontres) . Malheureusement, il y a eu des soucis avec mon visa, j'ai dû attendre trois semaines avant d'être qualifié. Je pense que ça a joué contre moi. Je ne peux pas changer cela. La seule chose que je puisse faire désormais est de me concentrer sur mon travail de tous les jours. Je veux marquer des buts pour aider mon équipe.

Quel type de joueur est Jeff Ulmer?

A Fribourg, j'étais surtout aligné défensivement; en box-play, pour tuer les pénalités. Ce n'est pas mon rôle, je suis un mec offensif. Si on me met avec un bon centre ou un ailier de qualité qui me passe le puck, je peux faire ce que je sais faire le mieux: tirer au but. C'est ça mon jeu. Je crois que Gerd (ndlr, Zenhäusern, l'entraîneur) a compris ça, en me mettant dans le même bloc que Savary et Déruns, qui sont de bons passeurs. Au début (de l'acte II face à Langnau) , nous manquions d'automatismes car nous ne nous connaissions pas. Désormais, nous combinons bien; je pense que nous formons une bonne ligne.

Avez-vous ressenti une certaine pression au moment de prendre la place de Colby Genoway?

L'équipe sait quel type de joueur est Colby; elle sait aussi qui je suis. Il n'y a aucun problème. Avec Colby, nous sommes amis, nous nous connaissons depuis 15 ans car nous venons de la même université (ndlr, North Dakota, aux USA) . Il savait que je voulais jouer mais quand je n'étais pas aligné, j'ai continué à travailler dur tout en espérant qu'il ne lui arriverait rien de négatif, qu'il ferait de bonnes prestations. Maintenant qu'il est out, j'ai ma chance et j'essaie de tout donner pour que Lausanne atteigne la LNA.

Le LHC a d'ailleurs réalisé un bon break, mardi. Mais tout reste à faire...

Nous n'avons encore rien gagné, Langnau viendra très fort demain (ndlr, ce soir) . Ils n'ont pas joué leur meilleur hockey, lors des deux dernières rencontres. Mais je crois que l'on peut s'attendre à une grosse réaction de leur part. A nous d'être prêts.

Mené au score, Lausanne trouve très souvent le moyen de renverser le cours d'une partie. Un signe de caractère?

Nous avons de bonnes valeurs, mais également des joueurs expérimentés qui sont là pour nous calmer et nous dire: "tranquille, un ou deux buts de retard ce n'est pas grave; on va revenir." Nous avons un état d'esprit positif; tout le monde est heureux d'être dans cette équipe.

Demain soir (ndlr, ce soir), vous ne voudrez pas décevoir le public de Malley...

Non. C'est ma quatorzième saison en professionnel et c'est le virage le plus bruyant que j'aie jamais connu. Les fans sont dingues; on dirait une atmosphère de football. J'adore voir ce public si excité. C'est une bonne sensation et ça me motive à aller au bout de moi-même.