Incident au retour des paralympiques: une compagnie aérienne refuse d'embarquer un athlète avec sa prothèse

Le personnel de la compagnie South African Airways a refusé d'embarquer un athlète dans l'un de ses avions avec sa prothèse. La société s'est, depuis, excusée auprès du sportif.
21 sept. 2016, 13:48
/ Màj. le 21 sept. 2016 à 13:50
L'athlète, qui avait pourtant voyagé sans problème entre Sao Paulo et Johannesburg la veille avec la même compagnie, a dénoncé un "manque de respect".

La compagnie South African Airways (SAA) a été contrainte de présenter des excuses à un athlète paralympique sud-africain de retour des Jeux de Rio. Son personnel avait refusé d'embarquer l'athlète dans un de ses avions avec sa prothèse.

L'incident est survenu mardi, lorsqu'un salarié de SAA a interdit à Tyrone Pillay, fraîchement médaillé de bronze au lancer du poids, de monter dans un appareil qui assurait la liaison entre Johannesburg et Durban à cause de sa prothèse de jambe. L'athlète, qui avait pourtant voyagé sans problème entre Sao Paulo et Johannesburg la veille avec la même compagnie, a dénoncé un "manque de respect".

 

"Terrible traitement d'un athlète paralympique, le personnel refuse d'accepter à bord ma prothèse de jambe", a-t-il écrit sur Twitter. "Je ne comprends pas qu'on me traite ainsi après avoir remporté une médaille pour mon pays. Totalement irrespectueux."

Gênée aux entournures, SAA a déploré cet incident qui, selon un porte-parole de la compagnie nationale, "nous a laissé à tous un arrière-goût terrible dans la bouche". "SAA a déjà pris contact avec M. Pillay et nous lui avons présenté nos excuses", a déclaré Tlali Tlali, précisant que la prothèse de l'athlète aurait dû être embarquée comme n'importe quel bagage à main. SAA, transporteur officiel de l'équipe paralympique aux Jeux de Rio, a ouvert une enquête sur l'incident, a précisé M. Tlali.