L'Agence américaine antidopage retire les 7 titres de Lance Armstrong au Tour de France

Accusé de dopage entre 1998 et 2005 par l'agence américaine Usada, Lance Armstrong se verra dépossédé de tous ses titres durant cette période, y compris ses sept victoires au Tour de France.
06 août 2015, 10:53
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'Agence américaine antidopage (Usada) a décidé de retirer tous les titres de Lance Armstrong obtenus à partir du 1er août 1998. Il sera déchu de ses sept victoires au Tour de France.

L'Usada, l'agence américaine antidopage, a décidé de retirer à Lance Armstrong les sept victoires au Tour de France, ainsi que tous les titres obtenus depuis le 1er août 1998.  «C'est un triste jour pour tous ceux d'entre nous qui aimons le sport et nos athlètes», a reconnu Travis Tygart, le directeur de l'agence.

Cette décision a été prise après l'annonce de Lance Armstrong  jeudi soir que de guerre lasse, 'il  renonçait à poursuivre sa bataille judiciaire contre l'Usada qui l'accuse de dopage tout au long de la période 1999-2005. Le coureur a pourtant répété son innoncence.

C'est le rejet de son recours contre l'Usada par le tribunal fédéral d'Austin, au Texas, qui a motivé la décision d'Armstrong. Ce rejet laisse le champ libre à l'agence antidopage pour poursuivre son enquête contre le coureur.

Sur son compte Twitter le septuple vainqueur du Tour de France avait expliqué qu'il renonçait à sa lutte contre l'Usada par lassitude et parce qu'il voulait se consacrer au travail de sa fondation. «Aujourd'hui, je tourne la page», écrit-il.

«Je ne m'occuperai pas plus longtemps de cette question, étant donné les circonstances», déclare le coureur.

«Je me consacrerai au travail que j'ai commencé avant même de gagner le Tour de France: servir les gens et les familles affectés par le cancer», ajoute-t-il

Le coureur retraité du cyclisme depuis un an avait porté plainte devant un tribunal fédéral texan pour tenter de stopper l'enquête de l'Usada, mais il a perdu.

Les regrets de l'AMA

Le président de l'Agence mondiale antidopage (AMA) John Fahey a regretté vendredi que Lance Armstrong ne puisse s'expliquer publiquement devant un tribunal. L'ancien coureur américain a décidé de renoncer à poursuivre sa bataille judiciaire contre l'Agence américaine antidopage (Usada).

"J'aurais aimé que les accusations, les insinuations, les rumeurs qui courent depuis des années soient examinées par un tribunal en audience publique dans le cadre d'une procédure juste, quelle qu'en soit l'issue, pour que le monde entier connaisse les faits", a déclaré John Fahey à la radio australienne ABC.

Armstrong n'a jamais cessé de clamer son innocence. L'Américain a répété jeudi qu'il avait les mains propres et la conscience tranquille, tout en annonçant qu'il abandonnait son combat contre l'Usada qui l'accuse de dopage entre 1999 et 2005. Cette décision, selon John Fahey, ressemble fort à un aveu de culpabilité. "Il ne peut y avoir d'autre interprétation", a-t-il dit.

Plus sur ce dossier dans les trois vidéos ci-dessous (en anglais)