L'Erythréen Tadesse Abraham établit un temps record au marathon de Zurich

L'Erythréen de Genève Tadesse Abraham a réalisé le meilleur temps jamais obtenu sur sol helvétique en remportant le marathon de Zurich en 2h07'44. Il a amélioré de 36'' le record du parcours de l'Obwaldien Viktor Röthlin, son compagnon d'entraînement.
07 août 2015, 11:12
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
S'il obtient la nationalité suisse, Abraham fera partie du gratin européen.

Les Suisses et Suissesses ont profité du sillage des cracks pour se mettre en évidence. Le Zurichois Michael Ott a pris la 5e place en 2h16'53, obtenant au passage le titre national et surtout les minima pour les Mondiaux de Moscou (2h17'), en août prochain. Il est le troisième marathonien suisse à y parvenir, après Röthlin - qui ne sera pas du voyage - et Christian Kreienbühl. Ce dernier avait obtenu sa limite l'automne dernier à Berlin et s'est cette fois montré un peu en retrait (7e en 2h17'46).

L'exploit du jour est bien à mettre au crédit d'Abraham. A 30 ans, l'athlète établi à Genève et licencié au LC Uster a enfin réalisé le temps de référence après lequel il courait depuis quelques années. Il a battu d'une minute et demie son ancien record personnel (2h09'24 à Berlin en 2010), confirmant ses progrès entrevus lors des nombreuses courses sur route auxquelles il participe en Suisse.
 
Marié à une Suissesse, Abraham compte recevoir le passeport helvétique d'ici le printemps prochain. "Mon but est de décrocher une médaille pour la Suisse aux Championnats d'Europe 2014 à Zurich", déclare sur son site Internet cet athlète rigoureux, qui s'exprime en allemand et en français, et qui était arrivé en Suisse comme réfugié politique en 2004.
 
S'il obtient la nationalité suisse, Abraham fera partie du gratin européen. L'an dernier, un seul athlète du Vieux-Continent est parvenu à descendre sous 2h08'.
 
A Zurich, par une température idéale, l'Erythréen a nettement devancé les Kényans Edwin Korir, 2e en 2h10'25, et Samson Kagia, 3e en 2h10'41.
 
La course féminine est allée très vite aussi. La Croate Lisa Stublic a pulvérisé de plus de 4' le record de l'épreuve pour s'imposer en 2h25'44, devant l'Ukrainienne Tetyana Holovchenko (2h31'10).
 
Les Suissesses ont profité des minima plutôt accommodants (2h44') pour se profiler en vue d'une participation aux Mondiaux. Renate Wyss (27 ans) a pris une surprenante 5e place en 2h40'53, retranchant près de 6 minutes à son record personnel. L'athlète du LSV Bâle obtient de loin le résultat le plus probant de sa carrière. Septième en 2h42'46, la Nidwaldienne Lucia Mayer-Hofmann a elle aussi décroché la limite.
 
Avant elles, Maja Neuenschwander (2h31'56), Patricia Morceli (2h35'31) et Magali Di Marco (2h42'49) étaient déjà descendues sous les minima, mais toutes, de loin pas, n'iront pas à Moscou.