Lewis Hamilton s'impose lors du Grand Prix de Bahreïn devant Kimi Raikkonen

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) s'est imposé au Grand Prix de Bahreïn à Sakhir. Il empoche son troisième succès de la saison, la 36e de sa carrière.
07 août 2015, 15:19
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Mercedes driver Lewis Hamilton of Britain leads during the Bahrain Formula One Grand Prix at the Formula One Bahrain International Circuit in Sakhir, Bahrain, Sunday, April 19, 2015. (AP Photo/Hassan Ammar)

Le podium a été complété par Kimi Raikkonen (Ferrari) et Nico Rosberg (Mercedes). Le Finlandais a empêché un doublé des Flèches d'argent en profitant d'une erreur de Rosberg au début de l'avant-dernier tour. Mais même sans cela, Raikkonen semblait en mesure de dépasser l'Allemand, en délicatesse avec ses freins, tout comme d'ailleurs Hamilton dans l'ultime boucle.

Fil à retrordre

"Ferrari nous a donné du fil à retordre. On doit continuer à progresser en équipe. C'était difficile de gérer les pneus dans ces conditions. Mes freins ont un peu chauffé en fin de course, mais ce n'était pas un gros problème", a déclaré Hamilton sur le podium, répondant aux questions de Sir Jackie Stewart, le triple champion du monde écossais (1969, 1971, 1973).

Raikkonen a fini dans le top 3 pour la première fois depuis la Corée en 2013, soit 26 courses. Il a adopté une stratégie décalée par rapport aux Mercedes, et c'était un choix judicieux. Fidèle à sa légende, "Ice Man" ne jubilait pas. "Je ne suis jamais heureux avec une 2e place. Mais après un début de saison difficile, c'est bien de marquer de gros points. On était rapide lors des derniers tours, mais il en a manqué pour aller chercher la victoire."

Vettel retardé

Au championnat du monde, Hamilton creuse déjà un peu l'écart: il compte 93 points, alors que Rosberg en a 66. Sebastian Vettel (Ferrari), 5e à Sakhir derrière Valtteri Bottas (Williams-Mercedes), est 3e avec 65 points. Vettel a dû s'arrêter une fois de plus que les quatre premiers, pour faire changer un aileron avant. Sans cet incident, il aurait pu lutter pour le podium, voire la victoire.

Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault) a pris la 6e place devant Romain Grosjean (Lotus-Mercedes). La palme de la malchance revient à Felipe Massa (Williams-Mercedes), lequel a dû s'élancer depuis les stands en raison d'un problème électrique. Le Brésilien est parvenu à remonter et à marquer le point de la 10e place.

La course n'a cette fois pas souri aux Sauber-Ferrari, qui ne sont pas parvenues à se hisser dans le top 10. Felipe Nasr et Marcus Ericsson ont terminé respectivement 12e et 14e, à un tour du vainqueur.