Réservé aux abonnés

Nathalie Dielen, les Jeux pour cible

A Londres, l'archère de Saint-Sulpice va disputer ses deuxièmes Olympiades.
06 août 2015, 10:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6229915.jpg

sports@lacote.ch

Quand on arrive au terrain de tir à l'arc du club de Lausanne, à Vidy, Nathalie Dielen est déjà là, arc en main, en train de décocher les flèches avec la régularité d'un métronome. Deux à trois cents répétitions, ce qui équi vaut à trois à quatre heures d'entraî nement, voilà son quotidien. " Le tir à l'arc est un sport de sensa tions, on a besoin d'enregis trer le geste ", dit l'archère de Saint-Sulpice.

...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois