Réservé aux abonnés

Nathalie Dielen manque la cible

Présente aux Jeux de Pékin et de Londres, l’archère de Saint-Sulpice ne sera pas du voyage à Rio. Du moins en tant qu’athlète.
27 juil. 2016, 00:03 / Màj. le 27 juil. 2016 à 00:01
Lausanne, Mardi 17 Juillet 2012.

Nathalie Dielen, Tir à l'arc, Saint-Sulpice, Swiss Olympic, Londres 2012.

(LA CÔTE/TATIANA HUF) NATHALIE DIELEN / TIR A L'ARC / LAUSANNE

arnaud david

sports@lacote.ch

Fin septembre 2015, lorsque nous avions évoqué avec elle la probabilité de la voir défendre les couleurs suisses aux Jeux olympiques de Rio, Nathalie Dielen avait prévenu: «Ce sera plus dur que pour Pékin et pour Londres». Elle estimait alors à 3 sur 10 ses chances d’aller au Brésil. L’archère de Saint-Sulpice a malheureusement visé juste avec son pronostic. Après avoir disputé les Jeux olympiques 2008 à Pékin et 2012 à Londres, il n’y aura pas de passe de trois pour la sociétaire de la Compagnie des Archers de Lausanne.

La lutte pour décrocher les quotas o...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois